Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

LaRouche en Arkansas

La rédaction
visites
684

Lyndon LaRouche, candidat à l’investiture présidentielle démocrate pour 2004, est retourné en Arkansas, où il avait obtenu plus de 22 % des suffrages lors des primaires démocrates de 2000.

Le révérend Henry Wilkins, sénateur d’Etat et président du Legislative Black Caucus, a accueilli l’homme politique américain le 23 février dans l’église méthodiste Saint-James de Pine Bluff. Le choix de cette église revêt un caractère hautement symbolique pour les habitants de la région car l’ancien président Bill Clinton, originaire d’Arkansas, ne manquait pas de s’y rendre lorsqu’il était de passage dans cet Etat.

Dans la soirée, lors d’une réunion au Convention Center de Pine Bluff, LaRouche partagea la tribune avec le sénateur Wilkins et deux autres législateurs de l’Etat, Calvin Johnson et Booker Clemmons, ainsi qu’un conseiller municipal de la ville, John Foster. Leur ayant annoncé sans détour qu’il avait « de bonnes et de mauvaises nouvelles », LaRouche leur expliqua que les problèmes qu’ils connaissent sont le résultat de la désintégration économique internationale provoquée par des décennies de politiques erronées, ayant mis 46 Etats sur 50 dans une « situation impossible ». Cependant, on peut résoudre ce problème, poursuivit LaRouche, en s’appuyant sur les méthodes utilisées par Franklin Roosevelt pendant la Grande Dépression des années 30. Le problème auquel la population est confrontée aujourd’hui, c’est que l’Amérique est dirigée par « des idiots influencés par des criminels », qui refusent de voir la catastrophe économique, préférant se fixer sur une marche insensée vers la guerre.

Le lundi, LaRouche se rendit à Little Rock, capitale de l’Etat, où il s’adressa au Legislative Black Caucus, malgré les pressions exercées par les responsables démocrates locaux. Après son discours, LaRouche fut officiellement introduit dans les deux chambres du parlement de l’Arkansas, où il fut accueilli par un tonnerre d’applaudissements. Il continua son dialogue avec l’élite politique d’Arkansas, lors d’une réception qui se transforma en une discussion de deux heures autour de son projet politique pour la nation.

Lors des primaires présidentielles démocrates de mai 2000, sous la pression de la machine de Gore, les responsables démocrates locaux avaient refusé de prendre en compte les 53 150 voix qui s’étaient portées sur LaRouche. Coïncidence significative : lors de l’élection décisive de novembre, l’avantage de Bush sur Gore, en termes de voix, correspondait justement au nombre de suffrages recueillis par LaRouche six mois auparavant. Evidemment, si Gore avait remporté l’Arkansas, il aurait été élu Président quel que soit le résultat de la Floride...

Contactez-nous !