Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

LaRouche en dialogue avec le Sénat italien sur la crise financière

La rédaction
visites
775

Rome, 20 septembre 2007 (LPAC) - Lyndon LaRouche s’est exprimé jeudi, lors d’une audience informelle d’une demi-heure, devant la Commission du travail et de la sécurité sociale du Sénat italien. LaRouche y a décrit son rôle dans la bataille pour empêcher la privatisation du système de sécurité sociale américain début 2005. Il a ensuite fait le point sur l’effondrement du système économique et financier, avant de développer l’idée du projet de loi qu’il veut faire passer au Congrès à Washington, le Homeowners Bank and Protection Act (HBPA). « Nous avons une obligation constitutionnelle de défendre la Sécurité Sociale qui remonte au président Franklin Roosevelt » a dit LaRouche. Il a ensuite expliqué que cette campagne pour sauver des requins la sécurité sociale était liée au combat pour sauver l’industrie automobile des intérêts financiers prédateurs représentés par Félix Rohatyn. Le Parti démocrate a capitulé sur ce point et la bataille pour l’industrie automobile a été perdue. Aujourd’hui, LaRouche est au centre du combat pour sauver les propriétaires de logement des spéculateurs, et dans lequel l’Etat a l’ultime responsabilité.

Le président de la Commission Tiziano Treu a demandé à avoir le texte du HBPA en disant qu’il n’y avait pas une telle crise sur les hypothèques immobilières en Italie, mais que la question était néanmoins sur la table. Treu a expliqué qu’en Europe, l’Etat est plus présent et que si on le veut, on dispose des moyens pour intervenir.
LaRouche a insisté sur le fait qu’avec la défiance de la population vis-à-vis des partis politiques, il est important de montrer avec une initiative comme le HBPA, qu’il y a un engagement réel à résoudre la crise. La santé et les retraites doivent être garanties sans quoi ce sera un désastre.

LaRouche a ensuite décrit la crise systémique actuelle en comparant l’intervention des banques centrales à ce qui avait provoqué l’hyperinflation dans l’Allemagne de 1923. Tiziano Treu a demandé une explication à ce sujet puisqu’il ne voit pas de dynamique hyper inflationniste. LaRouche a expliqué que toutes les prévisions économiques reposent sur une approche cartésienne, d’une projection linéaire dans le futur des tendances passées. Il a opposé cette approche avec sa méthode dynamique qui se base sur l’observation des phases de conditions limites qu’affronte l’économie, comme c’est le cas en ce moment.

La réunion s’est conclue sur une demande adressée à Lyndon LaRouche pour procurer aux membres de la commission le HBPA ainsi que des analyses sur la crise financière.

Contactez-nous !