Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

LaRouche : l’enjeu de la bataille de Californie

La rédaction
visites
651

Le 7 octobre, les électeurs californiens seront appelés à se prononcer par référendum sur la « révocation » du mandat du gouverneur Davis et, le cas échéant, à désigner son remplaçant. Le mouvement larouchiste s’oppose activement à cette révocation et dénonce les véritables responsables du désastre financier de l’Etat, qui, eux, soutiennent la candidature d’Arnold Schwarzenegger. C’est dans ce contexte que Lyndon LaRouche vient d’adresser aux Californiens une déclaration intitulée Qui viole la Californie ? Ne vous laissez pas avoir une fois de plus, dont voici quelques extraits :

« Si la Californie approuve cette "révocation", il n’y aura plus grand-chose à allumer sur les arbres de Noël de l’Etat à la fin de l’année. L’arnaque de la "révocation" a été parrainée par les mêmes personnes qui ont promu l’escroquerie de la dérégulation. Ils ont extorqué des dizaines de milliards de dollars à l’Etat et à la population, surtout depuis que Dick Cheney est vice-président de la nation. Ces arnaqueurs ont détruit ce qui fut, avant l’escroquerie de la dérégulation, un système fiable de production et de distribution d’électricité, fournie à un tarif raisonnable et prévisible.

« La dérégulation était mauvaise ; la "révocation" est encore pire. Attention, ne vous laissez pas avoir une deuxième fois par cette fraude ! Si vous aviez été au courant des faits, vous n’auriez jamais accepté cette procédure de révocation. (...)

« Qui est responsable de ce qui s’est passé en Californie suite à la dérégulation ? On peut diviser les responsables en deux groupes. Il y a tout d’abord les dupes, qui auraient dû se montrer plus avisés mais qui ont néanmoins voté la dérégulation. Cette catégorie comprend tous les élus. Elle comprend aussi les électeurs qui ont soutenu la décision de leurs élus. Par ailleurs, il y a des gens haut placés qui ont réussi à vendre à l’Etat cette escroquerie que représente Enron. Ce sont ces escrocs parfaitement conscients de ce qu’ils faisaient, qui ont fait croire aux autres que la dérégulation était une bonne chose. Il y a cependant un troisième groupe, ce sont les électeurs qui soutiennent encore aujourd’hui la dérégulation, ou qui soutiennent une "révocation" dont la conséquence serait la faillite inéluctable de l’Etat.

« Comparez vos factures d’électricité de 1995 et de 2000 à celles d’aujourd’hui, si vous les avez encore. Sinon, vous pouvez toujours consulter les statistiques officielles. Posez-vous ensuite la question suivante : la dérégulation a-t-elle rendu l’approvisionnement en électricité plus sûr ? A-t-elle permis de réduire les coûts pour vous, ou pour l’Etat ? Comment vous expliquez-vous les dizaines de milliards de dollars qu’Enron et d’autres ont dérobés à l’Etat californien ? Quel rôle crucial a été joué par le vice-président Cheney dans cette arnaque ?

« Quelque 50 millions de personnes de la région nord-est des Etats-Unis ont été frappées par une panne d’électricité comme on n’aurait plus jamais dû en revoir. Elle s’est produite uniquement à cause de la dérégulation qui a démantelé le système de sécurité mis en place pour assurer qu’un événement comme la grande panne de 1965 ne se reproduise plus. La raison de cette nouvelle panne est la même que celle pour laquelle la Californie est aujourd’hui en quasi-faillite : c’est la dérégulation de l’électricité pour laquelle le vice-président Cheney s’est battu (...).

« Il est facile de comprendre le comportement du président Bush, un homme que l’on n’engagerait pas pour enseigner la géographie dans une école publique digne de ce nom. Quand il dit que la dérégulation est nécessaire, il faut lui pardonner car il sait rarement de quoi il parle. Par contre, Dick Cheney n’est peut-être pas un génie, mais c’est un pirate de longue date, dont l’ancienne société, Halliburton, est en train d’escroquer le Trésor américain en Irak et qui a une lourde responsabilité dans le pillage opéré en Californie de 2001 à 2003, grâce à la dérégulation. Cheney représente les milieux qui ont organisé le numéro grotesque de Schwarzenegger et qui, avec le lieutenant-gouverneur Bustamante, soutiennent l’opération de "révocation", orchestrée par les gens de Bush en Californie . »

Contactez-nous !