Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

LaRouche : la grâce présidentielle partielle accordée à Libby est un croc-en-jambe contre Cheney

La rédaction
visites
1009
commentaire

La grâce présidentielle partielle dont a bénéficié l’ancien chef de cabinet de Dick Cheney, Lewis Libby

3 juillet 2007(LPAC) - La grâce présidentielle partielle dont a bénéficié l’ancien chef de cabinet de Dick Cheney, Lewis Libby, est le résultat d’un compromis, selon Lyndon Larouche, bien qu’elle n’enlève en rien à la condamnation. Il est vrai qu’une grâce totale pour Libby, pour laquelle Cheney militait, aurait eu cet effet. Dans ce sens, la décision mi-figue mi-raisin de Bush peut-être considérée comme un croc-en-jambe contre Cheney.

LaRouche insiste que le personnage de Libby n’a pas grande importance. En réalité, ce n’est que le départ de Cheney qui peut nous tirer de la crise actuelle. La seule vraie question est de savoir ce que Cheney fera s’il n’est pas tout de suite écarté du pouvoir.

Une avalanche de déclarations a été faite pour dénoncer la décision de Bush, mais, remarque LaRouche, faire ces déclarations sans pour autant entreprendre les démarches nécessaires à la destitution immédiate de Cheney n’est que le reflet d’une phase avancée d’impuissance politique.

Contactez-nous !

Don rapide