Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

LaRouche : les difficultés de Santander montrent que l’Empire britannique est à bout

La rédaction
visites
2029
commentaire

10 février 2010 (Nouvelle Solidarité) – Lyndon LaRouche met en garde tous ceux qui estiment que les Etats-Unis sont à bout de souffle et que par conséquence, cela ne sert à rien de s’engager dans une alliance ou une coopération avec Washington. « En vérité, dit-il, c’est le système britannique qui s’effondre, bien plus rapidement que les gens veulent bien l’admettre. Il faut prendre conscience que c’est le bloc britannique qui s’effondre comme le démontre la déconfiture actuelle du groupe Inter-Alpha mené par Banco Santander ».

LaRouche a précisé : « La semaine dernière, j’ai fait un test visant à mettre à nu la véritable vulnérabilité du système britannique, en montrant, en particulier, les faiblesses de Banco Santander dans l’éclatement actuel de la zone euro. J’ai indiqué que Santander était au centre d’une tempête qui, par ricochet, allait affecter des grosses opérations de la City de Londres, y compris la Royal Bank of Scotland (RBS), récemment nationalisée, dont les activités se confondent avec Santander. J’ai également indiqué que l’épicentre de la crise de l’euro n’était pas la Grèce, mais l’Espagne. J’ai mis en garde que cela pourrait immédiatement affecter le Brésil, où Santander a été le bras armé de politiques de pillage britanniques depuis plus d’une décennie. »

« Au-delà de toute attente, les faits m’ont donné raison », ajouta LaRouche. « Moins de 48 heures après ma mise en garde, le toit de cette banque de droit espagnole, mais qui se trouve, en réalité, au cœur du système britannique et de son influence en Europe, en Ibéro-amérique, et jusqu’en Russie, s’est effondrée. » La semaine dernière, Santander a perdu 16% de sa valeur totale, et ce n’est qu’un début. Voyant le danger venir, UBS a d’ailleurs émis en fin de semaine la recommandation « vendre » à sa clientèle sur les actions Santander.

« Ce que démontre mon petit test ? Les Britanniques ne sont pas la puissance financière qu’ils prétendent être. Leur système est à bout de souffle et s’effondre rapidement. Toute personne qui continue à parier sur la City de Londres, et sur le système euro à sa botte, fait un très mauvais pari ».


Vidéo : L’indispensable Commission Pecora

Signez l’Appel à constituer sans délai une nouvelle Commission Pécora


Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide