Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

LaRouche ne mâche pas ses mots à propos de la politique de Sharon

La rédaction
visites
739

Le 9 décembre, alors que la crise au Proche-Orient échappait à tout contrôle et que le gouvernement israélien adoptait une attitude d’« allié en rupture de ban », Lyndon LaRouche a fait une déclaration dans laquelle il affirme sans ambages que les politiques mises en oeuvre par le Premier ministre israélien Ariel Sharon et certains chefs des forces de défense israéliennes (FDI) sont celles d’un régime fasciste dans la tradition de Napoléon Bonaparte ou de Benito Mussolini. Selon LaRouche, la politique de Sharon et des FDI consistant à commettre systématiquement des crimes hideux contre les Palestiniens et le peuple arabe conduira, si elle n’est pas rapidement abandonnée, à l’« auto-destruction d’Israël ».

Pour ce qui est de la « pré-histoire » de l’Israël moderne, les racines les plus notables du fascisme remontent à l’Odessa du colonel Zubatov de l’Okhrana et de Vladimir Jabotinsky. Le principal antécédent immédiat du fascisme politique en Israël est l’influence de Jabotinsky et son association avec Volpi di Misurata, Benito Mussolini, Ezra Pound ou le comparse de Jay Lovestone, James Jesus Angleton. Dans les rangs du judaïsme, ce fascisme à la Jabotinsky trouve son ennemi le plus immédiat dans le judaïsme de Moses Mendelssohn et la tradition de la Renaissance yiddish du XIXème siècle. Toujours selon LaRouche, tous ceux qui comprennent les implications stratégiques de ce que font Sharon et ses maîtres des FDI savent sans le moindre doute, comme le savait le Premier ministre martyr Rabin, que le résultat final de leurs actions sera l’anéantissement d’Israël. Tous ceux à l’extérieur d’Israël - qu’ils soient juifs ou non - qui refusent de s’élever contre les politiques fascistes de Sharon et des FDI à l’égard des Palestiniens, poussent le peuple israélien vers une nouvelle « Massada », a dit LaRouche.

Contactez-nous !