Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

LaRouche pose les bases de la « nouvelle politique économique »

La rédaction
visites
690
commentaire

Lors de sa conférence internationale du 11 janvier, diffusée sur internet depuis Washington, l’économiste et homme politique américain Lyndon LaRouche a esquissé les grandes lignes de politique économique que le Congrès doit mettre en œuvre pour éviter un nouvel « âge des ténèbres ». L’impact que son intervention ne manquera pas d’avoir sur les élus nationaux se reflète dans le grand nombre de questions qui lui ont été posées par des députés nouvellement élus, en quête de conseils.

En guise d’introduction, LaRouche a affirmé :« Ce qu’il faut faire pour sauver la civilisation - la civilisation mondiale et pas seulement la nôtre - doit être accompli pour l’essentiel dans les trois mois qui viennent. Evidemment, pour cela, il faut commencer par mettre le vice-Président à la retraite, d’une manière ou d’une autre, contre son gré si nécessaire, et entourer le Président des Etats-Unis de soins compatissants. Faute d’écarter ces deux obstacles, la civilisation ne perdurera pas. (...) Vous aurez une guerre qui s’étendra dans toute la région [du Moyen-Orient], y compris la Turquie, puis jusqu’en Somalie. Le monde explosera. »

Pour LaRouche, « nous entrons dans l’ère de la plus grave crise financière de l’histoire moderne. Bien qu’il existe des cas régionaux comparables, comme l’âge des ténèbres du XIVème siècle, c’est la première fois que la planète entière est menacée d’une extinction virtuelle de sa culture et d’un dépeuplement massif. »

Actuellement, poursuivit-il, le Congrès n’a pas du tout l’intention de faire ce qui doit pourtant être fait. « Mais c’est nécessaire pour assurer la survie de la nation et la civilisation. Il n’existe aucune force en dehors des Etats-Unis qui ait les moyens et l’influence pour mener à bien la réorganisation du système monétaro-financier international et du système économique, désespérément en faillite. »

LaRouche expliqua alors comment l’économie américaine avait été détruite aprèsl’abandon des politiques du « système américain » mises en œuvre par le président Franklin Roosevelt. Il a montré la contradiction historique de principe entre la politique d’une oligarchie financière internationale, comme celle qui règne encore de fait en Europe, et celle de la véritable République des Etats-Unis, qui fut créée en opposition à cette oligarchie et qui développa le seul système de science économique reposant sur des principes favorisant la créativité individuelle et le progrès scientifique et technologique.

Le texte intégral du discours de LaRouche, suivi du dialogue avec de nombreux représentants et sénateurs, est disponible en anglais sur www.larouchepub.com et dans l’édition du 19 janvier 2007 de l’Executive Intelligence Review. Il est disponible en français, version audio, en cliquant ici.

Contactez-nous !

Don rapide