Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Laurent Fabius favorable à une « taxe sur la spéculation »

La rédaction
visites
661

Dans une intervention à l’Assemblée nationale, le ministre français de l’Economie et des Finances Laurent Fabius a soutenu le principe d’une taxation des transactions financières internationales, ou « taxe Tobin », du nom du prix Nobel d’économie James Tobin. Si, dans le passé, Fabius s’opposait à une telle mesure, plus récemment, il s’est dit préoccupé par les dégâts occasionnés par « la volatilité excessive des marchés ». Dans son intervention à l’Assemblée, il a déclaré que la taxe Tobin était « une idée centrale née de la rencontre de deux idées parfaitement justes : d’un côté la nécessité de lutter pour le développement puisque (...) le produit de cette taxe devrait aller au développement ; de l’autre, la nécessité d’une meilleure régulation économique internationale. » Certaines indications laissent à penser que la France pourrait appuyer au niveau international une forme de taxe de ce type pendant sa présidence de l’Union européenne qui durera jusqu’à la fin de l’année. Des pressions, venant notamment du Parti socialiste, sont exercées en ce sens. Quelque cent trente députés, pour la plupart socialistes, sont membres du groupe ATTAC qui promeut la taxation des transactions financières internationales.

En fait, si la taxe Tobin représente une initiative positive et utile, elle ne peut en aucun cas être considérée comme un substitut à la réorganisation du système financier international. Le mouvement ATTAC, quant à lui, est composé d’éléments hétérogènes qui partagent cependant l’idée de contrôler les transactions financières. Nouvelle Solidarité, le journal de Jacques Cheminade, fait partie d’ATTAC.

Contactez-nous !