Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Le Financial Times transmet les instructions de la City à Obama

La rédaction
visites
1491
commentaires

11 novembre 2008 (Nouvelle Solidarité) - Au lendemain des élections américaines, le Financial Times, porte-parole des intérêts financiers internationaux, a signifié au président nouvellement élu que sa tâche consiste à être « populaire mais inoffensif ». Avant le scrutin, le quotidien de la City avait résolument soutenu la candidature d’Obama, précisément parce qu’il avait bien réagi à la crise financière internationale en écoutant les conseils d’experts plus sages que lui. En clair, il a pleinement soutenu le plan de renflouement de Henry Paulson et exercé des pressions intenses sur les élus nationaux pour qu’ils l’adoptent.

Dans un commentaire intitulé « Cher Monsieur le Président », paru dans la très lue Lex Column, le Financial Times félicite Barack Obama et lui déconseille d’en faire trop : qu’il se contente simplement de s’assurer que le plan Paulson fonctionne sans anicroche, qu’il mette « à disposition du crédit (même si les prêts restent faibles) » et résiste aux pressions des Américains furieux qui réclament des mesures pour relancer l’économie. Mais « si vous êtes obligés d’agir, prenez des initiatives populaires mais inoffensives », conseille le quotidien londonien.

Voir les 3 commentaires

  • fwed • 13/11/2008 - 16:45

    Cela m’etonnerait qu’obama laisse tomber les banques et leurs montagnes de papiers toxiques. Il va donc aligner les billets : a priori deux solutions :

    Soit Obama demande à la fed privée d’imprimer des dollars avec interêt pour "les hommes de derrière le rideau" donc il ne change rien et approuve le plan paulson.

    Soit Obama demande à l’état public d’imprimer des dollars avec interêt pour "le peuple et par le peuple" et là il risque effectivement sa peau.

    Pas sur qu’il tienne tant que ca à risquer sa vie et sa famille !

    Répondre à ce message

  • George Cake • 12/11/2008 - 07:56

    Autrement dit : Maintenant que vous êtes élu, prenez bien soin de ne servir à rien, et de ne surtout pas travailler pour le bien-être du peuple qui vous a élu. Imitant en cela Nicolas Sarkozy, et George Bush, et (presque) tous vos prédécesseurs, collaborateurs et interlocuteurs.
    Autrement dit:soyez un politicien normal.
    Dont acte sans aucun doute.

    • Perseane • 12/11/2008 - 20:56

      Dont acte sans aucun doute.

      Pas si sûr.......

      Pas sûr du tout ! Voyons ce qu’il fera une fois qu’il sera au pouvoir, et ... ne vendons pas la peau de l’ours !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide