Solidarité & progrès

Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

AccueilActualité
Brèves

Le Monde fait un rappel à l’ordre : ne doutez pas des « élites », pigé ?!

La rédaction

20 février 2010 (Nouvelle Solidarité) – Prise de panique face à l’éclatement de la vérité sur la fraude malthusienne du réchauffement climatique, la direction du Monde, dans son éditorial du jour, rappelle à l’ordre tous ceux qui oseraient remettre en cause les « élites ».

« L’opinion publique, les médias, les milieux politiques s’interrogent », écrivent-ils. C’est grave ça ? Pour eux, cette interrogation relève du « mensonge vendu à l’opinion et de l’ignominie ainsi commise à son égard ». Doit-on conclure que les médias ne doivent pas s’interroger, qu’ils doivent être partiaux dans leurs éditoriaux ? Ironie comique du bourbier dans lequel ils se sont eux-mêmes poussés, ils reconnaissent que « la machine médiatique d’aujourd’hui, qui marche au matraquage et non à la nuance, a pu exaspérer par sa manière péremptoire », mais usent de ce même ton pour refermer la parenthèse du doute.

Ainsi, assènent-ils sur la tête du pauvre malheureux qui a osé contester : « La communauté scientifique est, de façon écrasante, majoritairement convaincue de deux choses : primo, l’action de l’homme provoque le réchauffement climatique ; secundo, la dangerosité de ce dernier est multiple. Devant la masse des données accumulées, nous, dans ces colonnes, acceptons ce diagnostic ». N’est-ce pas le vieux stratagème du mâle cartésien acculé que de jouer de l’argument d’autorité et de tenter d’écraser le débat avec des tonnes de chiffres ?
« Mais ce qui nous paraît grave, c’est, mouliné par la même machine médiatique, ce sentiment qui s’installe dans l’opinion : le réchauffement climatique relèverait du complot des élites, n’est-ce pas… C’est très grave. »

En effet messieurs, c’est très grave... pour vous. Mais parmi les mortels on le vit très bien !

Voir les 4 commentaires

  • ffi • 22/02/2010 - 09:47

    Sans parler de complot des élites, que Le Monde est bien prompt à évoquer (comme c’est commode), il faut surtout admettre qu’en inventant le concept "de preuve probabiliste", le GIEC montre un certain coté pseudo-scientifique. Le fait que les politiques acceptent béatement cette notion de "preuve dont la probabilité est proportionnelle à l’intensité du consensus établi parmi des experts triés sur le volet" montre une certaine incompétence intellectuelle de ceux-ci.

    On pourrait penser que "les élites" se toutes données le mot, on peut aussi penser que c’est leur entre-soi éliteux qui n’engendre que de la bêtise. Autrement dit, cette course carriériste qui les poussent à dire mieux que les autres la dernière vertu à la mode, les rendrait en fait extrêmement manipulables.

    Nos élites ne seraient-elles qu’un troupeau de mouton sans conviction ni réflexion personnelle ? Il semblerait bien.

    Qui a oublié de donner l’habileté à questionner ses croyances en héritage à la population ?

    Répondre à ce message

  • petite souris • 20/02/2010 - 18:31

    Le monde savait que le Monde se trompait.

    Le Monde appelle cela un scoop !

    Le monde sait que c’est du "foutage de gueule" !!!

    Rassurons-nous le Monde a suffisamment de connaissances et dialectiques et grammaticales pour nous expliquer aujourd’hui comment va le monde dans lequel nous vivons.

    C’est un monde !

    • Climat Mundi impossible modus vivendi • 21/02/2010 - 22:46

      petite souris, le Monde ne se trompait pas, le Monde trompait. Sous couvert de bienséance de l’Information Référente.

      Mais la masse-monde abusée(pas la planisphère, hein, quoique...) s’y trompe de moins en moins et la parole divine alors s’endurcit, gronde et perd de sa superbe !

      D’accord, petite souris, oui, dans quel monde vivons-nous si même Dieu a du rauque/roc dans la voix/voie ?

      Insensé...
      la fronde de David pointerait-elle vers Goliath ?...

    • Gaïagenaire • 22/02/2010 - 02:57

      Je me demande pourquoi s’impose à ma mémoire l’orgueil des pré-coperniciens qui se croyaient le nombril du monde et jetèrent sur le monde la "Sainte Inquisition". Toute une élite...aristotélicienne nue.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 21 février le monde
en devenir

Don rapide