Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 11 décembre - Miracle économique chinois : l’importance de la séparation stricte des banques Lire Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire
Accueil Actualité
Brèves

Le Monde fait un rappel à l’ordre : ne doutez pas des « élites », pigé ?!

La rédaction
visites
1823
commentaires

20 février 2010 (Nouvelle Solidarité) – Prise de panique face à l’éclatement de la vérité sur la fraude malthusienne du réchauffement climatique, la direction du Monde, dans son éditorial du jour, rappelle à l’ordre tous ceux qui oseraient remettre en cause les « élites ».

« L’opinion publique, les médias, les milieux politiques s’interrogent », écrivent-ils. C’est grave ça ? Pour eux, cette interrogation relève du « mensonge vendu à l’opinion et de l’ignominie ainsi commise à son égard ». Doit-on conclure que les médias ne doivent pas s’interroger, qu’ils doivent être partiaux dans leurs éditoriaux ? Ironie comique du bourbier dans lequel ils se sont eux-mêmes poussés, ils reconnaissent que « la machine médiatique d’aujourd’hui, qui marche au matraquage et non à la nuance, a pu exaspérer par sa manière péremptoire », mais usent de ce même ton pour refermer la parenthèse du doute.

Ainsi, assènent-ils sur la tête du pauvre malheureux qui a osé contester : « La communauté scientifique est, de façon écrasante, majoritairement convaincue de deux choses : primo, l’action de l’homme provoque le réchauffement climatique ; secundo, la dangerosité de ce dernier est multiple. Devant la masse des données accumulées, nous, dans ces colonnes, acceptons ce diagnostic ». N’est-ce pas le vieux stratagème du mâle cartésien acculé que de jouer de l’argument d’autorité et de tenter d’écraser le débat avec des tonnes de chiffres ?
« Mais ce qui nous paraît grave, c’est, mouliné par la même machine médiatique, ce sentiment qui s’installe dans l’opinion : le réchauffement climatique relèverait du complot des élites, n’est-ce pas… C’est très grave. »

En effet messieurs, c’est très grave... pour vous. Mais parmi les mortels on le vit très bien !

Voir les 4 commentaires

  • ffi • 22/02/2010 - 09:47

    Sans parler de complot des élites, que Le Monde est bien prompt à évoquer (comme c’est commode), il faut surtout admettre qu’en inventant le concept "de preuve probabiliste", le GIEC montre un certain coté pseudo-scientifique. Le fait que les politiques acceptent béatement cette notion de "preuve dont la probabilité est proportionnelle à l’intensité du consensus établi parmi des experts triés sur le volet" montre une certaine incompétence intellectuelle de ceux-ci.

    On pourrait penser que "les élites" se toutes données le mot, on peut aussi penser que c’est leur entre-soi éliteux qui n’engendre que de la bêtise. Autrement dit, cette course carriériste qui les poussent à dire mieux que les autres la dernière vertu à la mode, les rendrait en fait extrêmement manipulables.

    Nos élites ne seraient-elles qu’un troupeau de mouton sans conviction ni réflexion personnelle ? Il semblerait bien.

    Qui a oublié de donner l’habileté à questionner ses croyances en héritage à la population ?

    Répondre à ce message

  • petite souris • 20/02/2010 - 18:31

    Le monde savait que le Monde se trompait.

    Le Monde appelle cela un scoop !

    Le monde sait que c’est du "foutage de gueule" !!!

    Rassurons-nous le Monde a suffisamment de connaissances et dialectiques et grammaticales pour nous expliquer aujourd’hui comment va le monde dans lequel nous vivons.

    C’est un monde !

    • Climat Mundi impossible modus vivendi • 21/02/2010 - 22:46

      petite souris, le Monde ne se trompait pas, le Monde trompait. Sous couvert de bienséance de l’Information Référente.

      Mais la masse-monde abusée(pas la planisphère, hein, quoique...) s’y trompe de moins en moins et la parole divine alors s’endurcit, gronde et perd de sa superbe !

      D’accord, petite souris, oui, dans quel monde vivons-nous si même Dieu a du rauque/roc dans la voix/voie ?

      Insensé...
      la fronde de David pointerait-elle vers Goliath ?...

    • Gaïagenaire • 22/02/2010 - 02:57

      Je me demande pourquoi s’impose à ma mémoire l’orgueil des pré-coperniciens qui se croyaient le nombril du monde et jetèrent sur le monde la "Sainte Inquisition". Toute une élite...aristotélicienne nue.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide