Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

Le Pen appelle à une abstention massive, que feront ses électeurs du Nord et de l’Est de la France ?

La rédaction
visites
571

« Bonnet rose et rose bonnet », devant ses partisans rassemblés le 1er mai place de l’Opéra, Jean-Marie Le Pen a renvoyé Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal dos à dos. Après le débat Royal-Bayrou sur BFM-RMC

Paris, le 2 mai 2007-

« Bonnet rose et rose bonnet », devant ses partisans rassemblés le 1er mai place de l’Opéra, Jean-Marie Le Pen a renvoyé Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal dos à dos. Après le débat Royal-Bayrou sur BFM-RMC et les prises de position très anti-Sarkozy du leader centriste, l’appel de Le Pen pourrait être un facteur décisif en faveur de Ségolène Royal.

En effet, si les électeurs Front national du Sud de la France sont en majorité idéologiquement d’extrême-droite et risquent de voter dans leur très grande majorité pour Sarkozy, en revanche ceux des régions Nord-Pas de Calais, Picardie et Champagne-Ardenne, généralement de tradition ouvrière et protestataire, ayant leur vote « libéré », tendront plutôt à voter contre le candidat de l’ordre établi, c’est à dire Sarkozy.

Il suffirait que 25 % de cet électorat de Le Pen et environ 60 % de celui de Bayrou vote Royal, et que l’enthousiasme qui s’est manifesté lors de la réunion de Charléty se concrétise dans les urnes, pour qu’une nouvelle surprise se produise : Ségolène présidente. Il ne faut pas désormais exclure cette hypothèse, et ici nous nous battons pour qu’elle devienne réalité.

Le succès de notre tract « Sarkozy, est-ce bien raisonnable ? », distribué à des dizaines de milliers d’exemplaires et orienté en particulier en direction des électeurs de François Bayrou pour les dissuader de soutenir l’homme à la langue de kärcher, est un autre indice de la tendance.

Contactez-nous !