Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Le Président islandais envoie un message fort aux impérialistes européens

La rédaction
visites
1923

12 avril 2011 (Nouvelle Solidarité) – Suite à la deuxième victoire du Non lors du référendum sur le renflouement des créanciers internationaux de la banque Icesave, le Président islandais Olafur Grimsson a délivré un message fort à l’encontre des fascistes financiers de l’UE dont l’Irlande, le Portugal et la Grèce sont aujourd’hui victimes. Pour la deuxième fois, le président islandais a soutenu la tenue d’un référendum face à une majorité parlementaire votant à sens unique. Voici ce qu’il dit dans un communiqué officiel publié dimanche :

« La nation islandaise a rendu son verdict et a assumé sans équivoque la responsabilité que lui confie la Constitution. La forte participation [75% – ndlr], selon les critères occidentaux, et le débat intense qui a précédé l’élection, montrent clairement l’importance de cette question pour la nation.

« Le peuple s’est exprimé clairement sur cet enjeu par deux fois, en accord avec la tradition démocratique qui est la contribution la plus importante de l’Europe à l’histoire mondiale. Les dirigeants des autres Etats et des institutions internationales devront respecter cette expression de la volonté nationale. Les solutions aux disputes soulevées par la crise financière et les faillites de banques doivent prendre en compte les principes démocratiques qui sont le fondement de la structure constitutionnelle occidentale.(...) »

Le Financial Times , porte-voix de la City de Londres, ne s’y trompe pas puisqu’il voit dans cette déclaration que Grimsson « semble ériger la position de défiance islandaise comme un modèle pour les autres pays frappés par la crise et forcés de s’interroger sur la gestion de leur dette étrangère » .


Vous pouvez envoyer vos messages de soutien à la présidence islandaise à cette adresse : president president.is


Lire aussi :


Contactez-nous !