Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Le SPD redécouvre le rôle de l’Etat

La rédaction
visites
753
commentaire

Six semaines avant les élections décisives du Land de Rhénanie du Nord-Westphalie, la région la plus peuplée d’Allemagne, les sociaux démocrates se retrouvent le dos au mur. Si la tendance actuelle se poursuit, il est presque sûr que le SPD perdra ce Land, son fief depuis près de quarante ans. Aujourd’hui, certains de ses dirigeants semblent se rendre compte que, pour recueillir les voix nécessaires, il faut faire « quelque chose de nouveau ». Cette attitude n’est pas sans rapport avec la distribution massive de tracts du BüSO, le mouvement larouchiste en Allemagne, ni avec les nombreuses interventions de ses militants dans les réunions du SPD.

Dans son discours du 13 avril, le président du SPD, Franz Müntefering, a attaqué les politiques économiques néo-libérales et l’attitude anti-Etat des néo-libéraux. Nombreux sont ceux qui « demandent un Etat maigre, mais peu leur importerait qu’il meurt de faim. Oui, c’est ce qu’ils veulent. Ceci marque un tournant décisif pour le cours politique de notre pays. (...) Le scepticisme envers l’Etat est une erreur. Le mépris pour l’Etat est un danger. C’est seulement avec l’Etat moderne que l’on a créé la précondition de la démocratie. (...) Notre Etat a le monopole de la force. Personne d’autre n’a le droit d’user de la force. La paix à l’intérieur et la sécurité du droit sont des biens publics fondamentaux. Notre Etat fournit aussi d’autres biens publics ; l’éducation, la santé, les finances, l’infrastructure. Notre Etat est un Etat social. (...) On ne peut pas se passer de l’Etat social. »

Müntefering ajouta que l’Etat doit être présent dans tous les domaines vitaux pour :

  1. garantir les investissements dans l’infrastructure municipale ;
  2. garantir les systèmes de retraite ;
  3. faire des investissements à long terme afin d’assurer l’avenir ;
  4. investir dans la recherche fondamentale, l’énergie, les transports, la santé, et non attendre de voir si le marché montre un quelconque intérêt pour ces domaines.

Le SPD défend sa notion d’« économie sociale de marché » contre le « purisme du marché », qui cherche à « maximiser le profit à court terme », dit Müntefering.

Contactez-nous !

Don rapide