Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Le Sénat américain rejette la Commission Obama sur les coupes budgétaires

La rédaction
visites
1277
commentaire

27 janvier 2010 (Nouvelle Solidarité) – Le projet de loi pour la création d’une Commission indépendante d’experts sur les coupes budgétaires a été rejetée hier soir par le Sénat américain. La proposition bipartisane des sénateurs Conrad et Gregg, qui avait reçu le soutien public de Barack Obama samedi, n’a trouvé qu’une majorité de 53 voix, insuffisante puisqu’une majorité qualifiée de 60 voix était nécessaire à son adoption. 22 démocrates et 24 républicains ont voté contre, probablement parce qu’ils comprennent bien que céder le mandat souverain du Congrès à une commission indépendante qui couperait dans les dépenses sociales serait très mal vu par leurs électeurs déjà en colère.

Mais dans sa folle fuite en avant, la Maison Blanche s’était mise d’accord le 19 janvier avec les dirigeants démocrates du Congrès (alors même que les électeurs du Massachusetts se rendaient en masse dans les bureaux de vote pour dire non aux politiques de Wall Street), pour que cette commission soit imposée par décret présidentiel si la voie législative échouait.

Le 20 janvier, le sénateur Judd Gregg avait expliqué en séance que cette commission était essentielle pour que les Etats-Unis puissent réduire leur déficit dans les proportions recommandées en Europe par le Traité de Maastricht ! Imposée en 1992 par l’oligarchie financière de la City de Londres aux les pays de l’Union européenne, ce traité a entraîné la disparition de leur souveraineté nationale. Avec comme bras droit Wall Street et Obama, ces mêmes intérêts tentent aujourd’hui d’imposer leur dictature sur les Etats-Unis.


L’alternative :


Écrire un commentaire

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide