Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Le Sénat mexicain refuse la dérégulation

La rédaction
visites
800
commentaire

Le 25 avril, le Sénat mexicain a voté avec fermeté contre la privatisation de l’électricité. Ce vote a été directement influencé par la campagne du mouvement politique mexicain associé à Lyndon LaRouche, le Mouvement de solidarité ibéro-américaine (MSIA). Le Sénat devait considérer diverses propositions de modification de la Constitution de façon à autoriser la privatisation et à établir un marché pour l’électricité. Après un débat houleux qui a duré plus de quatre heures, les sénateurs du PRI, du PRD et des Verts, se sont coalisés pour demander que toutes les initiatives proposées soient ajournées « de façon définitive », proposition adoptée par 28 des 42 sénateurs présents. Le membre du PRI, Manuel Barlett, l’un des principaux instigateurs de cette bataille, a déclaré que ce vote était « une victoire pour le Mexique ». Pour le sénateur du PRI, Dulce Maria Sauri, il montre la voie de « l’avenir du pays ».

Une semaine avant ce vote, le sénateur américain du Parlement du Nevada, Joe Neal, le coordinateur de la campagne de LaRouche, Harley Schlanger, et Marivilia Carrasco, du MSIA, avaient rencontré des parlementaires mexicains pour les informer du désastre provoqué par la dérégulation aux Etats-Unis. Six grands quotidiens mexicains ont couvert cet événement le 18 avril.

Contactez-nous !

Don rapide