Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Le Zimbabwe : Nous ne sommes pas une colonie britannique

La rédaction
visites
688

18 avril 2008 (EIRNS) – Le Zimbabwe Herald du 17 avril révèle que le ministre de la Justice zimbabwéen Patrick Chinamasa a répondu aux attaques de Gordon Brown affirmant que Mugabe avait falsifié le scrutin en sa faveur, en disant que le parti au pouvoir n’a jamais déclaré que Mugabe avait gagné les élections.

Chinamasa accuse Brown de traiter le Zimbabwe comme une annexe de l’Empire colonial britannique : « Nous allons lui dire clairement et sans ambiguïté, que nous ne sommes pas une colonie britannique. Nous ne sommes pas membre du Commonwealth. Brown n’a aucune autorité légale pour parler des résultats des élections zimbabwéennes. Parler de la manière dont il l’a fait au Conseil de sécurité équivaut à promouvoir les abominables intérêts britanniques en sapant le fonctionnement normal des institutions et en trompant la communauté internationale. »

Le ministre de la Justice a ajouté que les déclarations de prétendue victoire du parti de l’opposition, le MDC, n’étaient rien d’autres que des manœuvres des services secrets britanniques pour déstabiliser le Zimbabwe. Il a déclaré que le Zanu-PF appelle la Commission électorale zimbabwéenne (ZEC) à« amener devant la justice et cela sans complaisance, tous ceux que la ZEC a employé pour organiser le scrutin, qui ont été corrompus et payés en livres britanniques pour déstabiliser le processus électoral. »

A propos d’une communication entre Brown et Tsvangirai, Chinamasa a déclaré : « La correspondance est claire, Tsvangirai et Brown cherchent un changement de régime au Zimbabwe, et dans le cas de Tsvangirai, c’est une trahison. »

Le ministre de l’information a, quant à lui, déclaré que le fait même que Brown cherche à porter la crise du Zimbabwe devant l’ONU est un signe de son découragement à faire accéder au pouvoir le MDC par la porte de derrière.

Pour approfondir sur le sujet, vous pouvez consulter notre Focus : Tibet Zimbabwze en cliquant ici

Contactez-nous !