Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Le conseil de Detroit passe une résolution de double destitution

La rédaction
visites
919
commentaire

Le conseil de la ville de Détroit a voté hier à l’unanimité une résolution demandant à la Chambre des Représentants d’initier une procédure de destitution vis-à-vis du président Bush et du vice-président Cheney.

(LPAC) Le conseil de la ville de Détroit a voté hier à l’unanimité une résolution demandant à la Chambre des Représentants d’initier une procédure de destitution vis-à-vis du président Bush et du vice-président Cheney.

La résolution a été co-présentée par la présidente du conseil Monica Conyers (femme du responsable du comité judiciaire de la Chambre John Conyers) et une membre du conseil Joann Watson. Détroit est aussi la circonscription dont John Conyers est le représentant au Congrès étasunien.

Rappelons nous que lors de la convention démocrate de San diego du 30 avril au 1er mai, le LPAC et le mouvement de jeunes de LaRouche avaient joué un grand rôle dans l’adoption d’une résolution pendant cette convention faisant mention de la destitution de Dick Cheney (la représentante démocrate de Californie, Nancy Pelosi se trouve être la dirigeante de la majorité à la Chambre).
Comme socle pour la destitution, la résolution accuse Bush et Cheney de :

  • conspiration intentionnelle afin de tromper le Congrès et la population pour justifier une guerre contre l’Irak ;
  • avoir ordonné à l’agence de sécurité nationale (NSA) de conduire illégalement des mises sous surveillance électroniques des civils aux Etats-Unis ;
  • conspiration afin de torturer des prisonniers ;
  • ôter leurs droits aux citoyens américains en ordonnant des détentions indéfinies sans accès aux conseils légaux et à la cour de justice.

La résolution appelle les sénateurs et représentants de la ville de Détroit qui siègent au Congrès à instituer une procédure de destitution et à demander aux greffiers de la ville de Détroit d’officialiser la résolution comme pétition destinée au porte parole de la Chambre des Représentants.
Environs 90 villes à travers le pays ont déjà adopté des résolutions similaires, et le représentant Dennis Kucinich a introduit une résolution de destitution dans la Chambre.

Contactez-nous !

Don rapide