Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Le député Conyers à la réunion du Comité d’action politique de LaRouche

La rédaction
visites
737

Le député John Conyers, personnalité démocrate du Michigan et membre du Black Congressional Congress, a pris la parole à un meeting à Detroit le 23 mars, organisé par le Comité d’action politique de LaRouche (LaRouche PAC), sur le combat pour sauver le système des retraites. Devant 90 personnes, Conyers, qui avait été le fer de lance de la campagne contre l’obstruction électorale dans l’Ohio et avait tenu des auditions contre la fermeture de l’hôpital public de Washington en 2001, était au podium avec Bob Bowen, coordinateur du LaRouche PAC dans le Midwest, Gene Morey, président du syndicat UAW, et du jeune larouchiste Nick Feden.

Après avoir remercié le LaRouche PAC pour son invitation, Conyers a indiqué comment les idées présentées par le mouvement de LaRouche doivent faire l’objet d’un débat élargi aux Etats-Unis. « Ce que je voudrais vous faire comprendre ce soir, (?) c’est qu’une théorie économique brillante sans relation avec le système politique n’a aucune chance d’aboutir. (?) Le fait est que les gens ne se mobilisent pas sur les théories politiques. Je pourrais dire que s’il n’y a que quelques personnes qui ont une certaine idée de l’existence du système monétaire de Bretton Woods, beaucoup moins encore sont capables de dire pourquoi il était supérieur.

« J’ai donc été invité ce soir à discuter autour d’arguments tirés du livre et de la lettre d’information hebdomadaire [du mouvement larouchiste] et d’en débattre. (?) Il nous faut des discussions là-dessus, sur ce que nous sommes et où nous allons . »

Affirmant qu’il avait « hâte de travailler avec vous sur ces questions et d’autres », Conyers nota que sur la question de la privatisation du système de retraites, il était possible de marquer des points, avant d’ajouter : « Nous devons insuffler la vie non seulement chez nos jeunes, qui sont la tranche d’âge qui vote le moins, mais faire comprendre aux gens que malgré Ashcroft et son successeur, [et] une Cour Suprême conservatrice, nous pouvons nous réapproprier notre pays. Et pour ce faire, il faut ouvrir un dialogue sur ce que nous voulons et comment nous y arriverons . »

La participation de Conyers à un événement organisé par le mouvement de LaRouche signifie que la porte est désormais ouverte à la discussion publique entre LaRouche et les principaux ténors démocrates au Congrès. Cet événement doit être compris dans le contexte d’un changement de grande ampleur que la mobilisation de LaRouche, lancée avec son webcast du 9 novembre, a créée dans le Parti démocrate et au-delà. Les journées d’actions, comme celles menées par les jeunes larouchistes le 23 mars à Washington et dans les autres grandes villes, avec une distribution massive de documents et des discussions franches au niveau des idées, ouvrent la voie à un changement. Les effets de ce changement se reflètent dans les discussions quotidiennes à Washington et dans le pays, ainsi que dans l’étonnante combativité des députés démocrates qui commencent à gagner à eux une faction du Parti républicain contre la folie de Dick Cheney.

Ce meeting fut l’occasion de discuter d’une politique de croissance économique, entreprise dans le passée par Franklin Roosevelt et proposée aujourd’hui par Lyndon LaRouche, ainsi que de la nécessité de changer les axiomes de pensée de la population et des élus pour garantir que le pays ait un avenir. Les participants purent notamment prendre connaissance du dernier livre de LaRouche, « Les 50 prochaines années de la Terre ».

Contactez-nous !