Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Le général Ivachov met en garde contre une nouvelle crise des missiles de Cuba

La rédaction
visites
1191

28 août 2008 (LPAC) – Le général Leonid Ivachov, analyste militaire russe, a fait part de ses réflexions lors d’une conférence de presse à RIA Novosti le 27 août. Au lieu de se focaliser avant tout sur la menace de guerre en Iran, Ivachov a en fait déclaré que la crise en Géorgie pourrait mener à une nouvelle crise des missiles de Cuba, comme en 1962. C’est un point de vue qui rappelle ce que Lyndon LaRouche avait récemment déclaré sur Russia Today TV.

Ivachov dit : « Je n’exclus pas que nos relations avec l’Ouest rejoignent la période de 1962, c’est-à-dire la crise des Caraïbes, » ce qui fait référence à la crise des missiles de Cuba de 1962. L’évaluation d’Ivachov a été couverte dans Argumenty i Fakty, le plus grand journal d’informations russe : « Ancien directeur du Département de la coopération militaire internationale du ministère russe de la Défense, et actuel président de l’Académie russe des problèmes géopolitiques, le général à la retraite Leonid Ivachov croit que la situation issue du conflit entre la Géorgie et l’Ossétie du Sud, pourrait mener au genre de confrontation, lors de la crise caribéenne de 1962, entre la Russie et les Etats-Unis. »

La une du quotidien d’affaires Vzglyad du 29 août s’intitule : « Le monde attend une nouvelle crise caribéenne. » L’article resitue le danger de ce type de crise dans le contexte de l’effondrement financier mondial : « Nous voyons que certaines préparations stratégiques sont en cours aux Etats-Unis et dans les pays membres de l’OTAN. A quel point s’arrêteront-elles, il est difficile de le dire. Le conflit local géorgien n’était pas une fin en soi. Il s’agit simplement du mécanisme de déclenchement d’un jeu ample et complexe, d’une opération géopolitique. Que sa nature soit anti-russe ne fait aucun doute. (…) Créer l’instabilité et le chaos dans d’autres régions est devenu la politique principale de Washington. Certains dirigeants américains en parlent déjà ouvertement. Un autre signe que l’Ouest n’exclut pas la possibilité d’une tentative de résolution des problèmes existants par des cataclysmes militaires est que, même au G-8, le problème de la crise financière mondiale n’a pas été débattu. »

Pour creuser le sujet : Focus

Contactez-nous !