Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Le gouvernement japonais veut suspendre la privatisation de sa banque postale

La rédaction
visites
1806

21 novembre 2008 (Nouvelle Solidarité) – Le Premier ministre du Japon, Taro Aso, vient d’apporter son soutien à une proposition de loi actuellement débattue au parlement, visant à geler la privatisation de la Banque Postale japonaise. La privatisation avait été lancée par un de ses prédécesseurs, le néo-conservateur Junichiro Koizumi. La Banque Postale japonaise, la plus grande caisse d’épargne au monde, a longtemps servi de levier public pour orienter l’épargne populaire vers le financement de l’infrastructure et des politiques d’intérêt général. Le plan de Koizumi prévoyait que l’Etat cède ses parts de la banque dès cette année.

Cette proposition de loi, déjà approuvée par la chambre haute du parlement, a été lancée face aux conditions de marché défavorables. Si le gouvernement a déclaré ne pas vouloir revenir sur la privatisation, la presse japonaise explique qu’avec la suspension de l’opération, les nombreux opposants au projet de cession pourraient reprendre le dessus et finir par l’emporter, d’autant plus que l’abandon de la privatisation serait une mesure très populaire, pouvant aider le parti de la majorité à remporter les élections prochaines.

A lire :

Contactez-nous !