Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

Flash : 20 janvier - L’administration Trump confirme qu’elle envisage de couper les banques en deux Lire Flash : 20 janvier - Étude : la pratique musicale favorise l’apprentissage du langage Lire Flash : 20 janvier - NS N°1/2017 - 2017, quatre principes pour une sortie de crise Lire
AccueilActualité

A aucun autre moment depuis la fin de la Deuxième Guerre mondiale, on n’avait vu autant de régions du monde sombrer dans le chaos, la guerre asymétrique et la désintégration économique. Sur fond d’effondrement du système financier mondial, ces conflits apparemment isolés posent la menace grandissante d’une troisième guerre mondiale, cette fois-ci asymétrique.

Tout comme l’assassinat de l’Archiduc François-Ferdinand à Sarajevo en 1914 servit de détonateur à la Première Guerre mondiale, l’un quelconque de ces foyers de crise pourrait provoquer une conflagration. Toutefois, hier comme aujourd’hui, la vraie cause du conflit se trouve dans les machinations géopolitiques de l’empire britannique. Il existe cependant une différence fondamentale par rapport à cette époque : aujourd’hui, les Etats-Unis sont beaucoup plus sous l’mprise des maîtres du jeu géopolitiques et de l’idéologie libérale anglo-hollandaise qu’à la veille de la Première Guerre mondiale. A travers des agents comme Bernard Lewis, George Shultz et tout l’appareil néo-conservateur, le gouvernement Bush-Cheney est devenu l’instrument de l’autodestruction des Etats-Unis et de l’abolition de l’Etat-nation au profit de l’Empire.

Des sources au sein de la communauté du renseignement américain ont qualifié de « chaos géré » cette stratégie britannique consistant à plonger de plus en plus de nations dans l’ingouvernabilité, sans aller jusqu’à provoquer l’éclatement d’une guerre généralisée. En même temps, à la faveur de la faiblesse du dollar, les cartels de l’énergie et des matières premières renforcent leur emprise. Cependant, de tels jeux d’équilibre mènent souvent à la guerre.

Depuis la Corne de l’Afrique jusqu’au Caucase, en passant par le Proche-Orient et l’Asie centrale, on a affaire à des crises « locales » à une échelle sans précédent :

Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Don rapide

Suivez nos campagnes, abonnez-vous !

Ce formulaire est anonyme, c’est à dire que l’identité de l’utilisateur n’est pas enregistrée.