Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Le marché américain de l’immobilier s’effondre

La rédaction
visites
3268
commentaire

Comme Lyndon LaRouche le soulignait le 20 août dernier, le monde est aujourd’hui confronté à la menace grandissante d’une rupture du système économique et financier, se combinant à une guerre asymétrique généralisée. L’aspect essentiel de la catastrophe économique et financière qui se profile est la bulle immobilière américaine, dont les composants sont la construction immobilière en tant que telle, le financement massif par les prêts hypothécaires et les ventes d’immobilier à des prix exorbitants. La convergence des faillites à chaque étape de ce processus conduit la bulle immobilière vers son implosion.

Le 15 août, l’Association Nationale des Agents Immobiliers rapportait que dans vingt-huit Etats, ainsi que dans le district de Columbia, les ventes de maisons avaient chuté entre le mois d’avril et le mois de juin de cette année par rapport à la même période de 2005. À l’échelle nationale, et comparativement à la même période de 2005, les ventes ont chuté de 7 % au second trimestre. L’enquête montre que la chute la plus importante s’est produite dans les Etats qui avaient connu une explosion des ventes ces cinq dernières années, dont deux des plus grands marchés hypothécaires en Amérique : la Californie et la Floride. Les Etats qui ont enregistré les chutes les plus importantes ce printemps, en comparaison avec le printemps précédant, sont : l’Arizona, moins 26,9 % ; la Floride, moins 26,7 % ; la Californie, moins 25,3 % ; la Virginie, moins 23,9 % ; et le Nevada, moins 23,5 %.

La transformation du marché immobilier américain est également mise en évidence par une étude faite sur l’évolution des prix dans 151 zones urbaines. L’Association nationale des agents immobiliers rapporte que 26 zones urbaines ont connu une violente chute des prix.

Selon le département du Commerce américain, en juillet, les emménagements ont chuté à travers tous les États-Unis : l’année dernière, moins 18,9 % dans le Nord-est, moins 16,6 % dans le Midwest, moins 13,9 % dans l’Ouest et moins 10,7 % dans le Sud. Cela fut encore pire pour les constructions de maisons, qui ont baissé de 26,3 % dans le Nord-est, de 25,8 % dans l’Ouest, de 18,9 % dans le Midwest, et de 9,1 % dans le Sud.

Dans le même temps, les saisies immobilières ont fortement augmenté. Le 14 août dernier, le service de contrôle foreclosure.com rapportait que 28130 saisies immobilières aux particuliers ont eu lieu à l’échelle nationale en juillet de cette année, soit un accroissement de 5 % par rapport au mois de juin et de 10 % par rapport à juillet 2005. « Les saisies immobilières aux particuliers se sont accrues cette année à l’échelle nationale, du fait notamment de l’accroissement des hypothèques à taux variables », a déclaré Brad Geisen , le PDG de foreclosure.com. Le plus fort accroissement mensuel de saisies immobilières aux particuliers concerne l’Illinois, plus 11,6 %, suivi du Colorado, plus 12,9 %, de l’Ohio, avec plus 14,3 %, l’Alabama, plus 21,3 %, Minnesota, plus 31,1 %, Michigan, plus 38 %, et Missouri, plus 48,2 %.

Contactez-nous !

Don rapide