www.solidariteetprogres.org | BP27 92114 Clichy cedex | 01 76 69 14 50

Accueil >Actualité

Le modèle d’Obama discrédité : avec le programme NICE, un Anglais sur six meurt euthanasié !

La rédaction
2846 visites | 7 commentaires

Un article dévastateur paru dans le Daily Telegraph, intitulé Condamné à mort par le National Health System (NHS, le système de santé de l’Etat britannique), révèle qu’au Royaume de sa gracieuse Majesté, entre 2007 et 2008, 16,5%, c’est-à-dire près d’un décès sur six, est le résultat d’« euthanasie involontaire » !

Lyndon LaRouche se félicite que la vérité finisse par éclater sur le fonctionnement fasciste du système de santé britannique, alors qu’Obama et ses conseillers comportementalistes l’ont malheureusement érigé en modèle, y compris son volet euthanasie. Ces révélations ne sont pas étrangères à la campagne menée internationalement par LaRouche et son comité d’action politique (LPAC) pour démasquer l’imposture de la réforme de santé d’Obama.

Dans la même édition, le quotidien britannique publie une lettre à la rédaction, envoyée par des médecins et des experts médicaux, mettant gravement en cause le Liverpool Care Pathway (LCP), un des programmes du NICE (National Institute for Clinical Excellence, équivalent de la Haute autorité de la santé française) et initialement développé par l’hospice Marie Curie de Liverpool pour soigner des cancéreux en fin de vie. Par la suite, le LCP fut étendu à toute l’Angleterre et appliqué à tout type de malade et de pathologie.

Les signataires de cette mise en accusation affirment que le programme LCP consiste à administrer précocement la mort des patients en leur coupant les soins et en interrompant leur alimentation et hydratation. Une fois que l’on estime que le malade évolue vers la mort, cette décision, prise par les médecins, intervient très rapidement et souvent à tort. Après avoir été recommandé par NICE en 2004, 300 hôpitaux, 130 hospices et 540 centres de soins appliquent ce programme.

2004 est une date clef, car c’est l’époque où Blair est aux commandes. Le conseiller de Blair sur les questions de santé entre 2000 et 2004 était Simon Stevens, qui travaille actuellement aux Etats-Unis pour l’association des retraités américains AARP ; c’est aussi un supporter inconditionnel de la réforme prônée par Obama.

La lettre des médecins souligne qu’on abuse gravement de ce programme où l’on finit par prouver ce qu’on a décidé d’avance : les patients vont mourir. Dans la période 2007-2008, pas moins de 16,5% des décès en Angleterre concernent des personnes sous sédation profonde et prolongée, affirment les chercheurs de la London School of Medecine and Dentistry, c’est-à-dire deux fois plus qu’en Belgique ou au Pays-Bas !

La critique contre le programme LCP n’est pas nouvelle. En décembre 1999, avant même que le LCP fût promue par NICE, le docteur Adrian Treloar, un gériatre londonien de renom, avait accusé le NHS de pratiquer l’euthanasie involontaire. A l’époque, la British Medecial Association avait suggéré de permettre aux médecins de suspendre les soins et l’alimentation aux malades cardiaques graves et ceux frappé de démence qui ne sont plus en état d’exprimer ce qu’ils désirent. La directive affirmait : « Les médecins devraient avoir le dernier mot pour déterminer si le maintien des soins, l’alimentation et l’hydratation, sont dans l’intérêt des patients. Ce n’est pas toujours souhaitable de prolonger la vie ».

Plus récemment, le 26 avril 2008, le docteur Adrian Treloar avertissait dans une lettre envoyé au British Medical Journal que le programme LCP crée le cadre d’une politique systématique d’euthanasie des malades et des infirmes. « Couplé avec l’interruption de l’alimentation, la sédation profonde conduit rapidement à la mort. Treloar précise que le LCP est une menace car les critères d’éligibilité pour le programme sont trop larges et ne se limitent pas à des personnes en fin de vie. »

Vidéo : Non au triage humain : santé publique et population

Article : Santé publique : les américains se révoltent contre le fascisme financier


Suivre : La révolution citoyenne qui nous arrive des Etats-Unis


  • 2525€
  • 5050€
  • 100100€
  • 250250€
  • 500500€
  • 10001000€
  • 20002000€
 

Voir les 7 commentaires

Vos commentaires

  • Le 4 septembre 2009 à 19:31
    par Fern

    ÉPATANT encore les ENGLISHS ...........

    • Le 11 septembre 2009 à 14:43
      par clemence66

      la domination espagnole c’est l’inquisition

      la domination française c’est napoleon ou louis XIV (le summum de l’arrogance !)

      la domination russe c’est une bureaucratie de brutes epaisses.

      Vous n’aimez pas les anglais, ce qui viendra après eux vous les fera peut-etre regretter.

      Wait and see...

    Répondre à ce message

  • Le 11 septembre 2009 à 12:35
    par clemence66

    Personellement j’ai toujours crainds de devoir souffir atrocement sur mon lit de mort en suppliant desespérément le toubib de m’achever...

    Je me souviens de mon grand-père (évadé de guerre) qui hurlait en crachant ses poumons en 1985.

    Vivre à tout prix est parfois horrible et je ne souhaite pas à monsieur LAROUCHE de vivre cela.

    Le systême anglais a t il vraiment tué des personnes qui voulaient vivre ou qui pouvaient être guéries ?

    De telle accusations sont gravissimes...

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2009 à 11:27
    par Adrien

    Bonjour à vous,
    Une remarque de taille...
    lisez bien l’article mis en référence...
    16.5% des décés survenant en grande bretagne se produisent chez des gens étant sédatés...ce qui est problématique pour se rendre compte si leur état s’améliore ou non.
    rien à voir avec 16,5% des anglais sont euthanasié...
    A mentir pour votre cause vous vous décrédibilisez...

    • Le 7 septembre 2009 à 14:41
      par bigardz

      Oui tu fait bien de te ridiculiser Adrien...
      Personne ne ment, 16,5% ça fait plus d’un sur 10 à ce que je sache.
      Il est dit, près de 10% sont euthanasié.
      C’est 16,5% qui sont sédatés, et près de 10% qui sont euthanasiés...
      Aucun mensonge, c’est toi qui comprend pas. Tu sais pas lire, et tu sais pas compter, m’enfin t’es que le reflet du niveau d’éducation en France...

      [bleu]MODERATION : Point d’enflammage inutile svp[/bleu]

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2009 à 12:14
    par petite souris

    Charles de Gaulle à propos des anglais :

    " Il vous faut méfier des anglais, pour la bonne raison qu’ils sont anglais, c’est à dire étrangers pour nous, et que nos intérêts, évidemment, ne sont pas toujours les mêmes que les leurs."

    et aussi
    le 18 janvier 1969 à Dublin chez l’ambassadeur de France monsieur Emmanuel d’Harcourt :

    " Vous me faites songer au mot de Charles Quint : on parle espagnol à Dieu, français aux hommes, italien aux femmes, et allemand aux chevaux... Vous remarquerez qu’il n’envisageait pas que l’on puisse parler l’idiome godon ( les godons étaient le nom utilisé au moyen-âge pour nommer les anglais) à qui que ce fût, qu’il s’agisse de Dieu, des hommes, des femmes... ou même des chevaux !..."

    Je ne peux résister à celle-ci dite en juin 1944 à son aide de camp après une réunion orageuse avec des officiels londoniens :
    "Quand je discute avec le gouvernement britannique, j’ai l’impression de surprendre en flagrant délit de petits vieux sortant du bordel et arrangeant leurs cravates pour se donner une convenance ; ils trouvent des excuses à tout. "

    et les anglais veulent imposer au monde leur mode de vie et de penser !!!

    Répondre à ce message

  • Le 5 septembre 2009 à 06:58
    par Tony

    Mais non ! Pas les englisch mais l’empire britisch.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Notez que votre message n'apparaîtra qu'après avoir été validé par notre équipe.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Vous pouvez utiliser les boutons pour enjoliver votre texte. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires

« Le parti a pour objet de combattre, en France et dans le monde, pour la paix par le développement économique et l'égalité des chances et contre l'usure financière et les idéologies du sol, du sang et de la race. Il défend pour chacun et entre les peuples le progrès matériel, intellectuel et moral. A cet effet, il participe à la vie politique de notre pays, notamment lors des échéances électorales. Il peut apporter son soutien politique et financier à des partis et associations dont l'objet concorde avec celui-ci. »

Extraits des statuts - Article 2 - Objet