Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Le mouvement « anti-mondialisation » <BR>de Teddy Goldsmith

La rédaction
visites
844
commentaire

Au moment où la mondialisation suscite une opposition légitime de plus en plus forte dans le monde, l’on voit apparaître toute une série de groupes « anti-mondialisation » qui sont, pour une bonne part, inspirés par l’écologiste fondamentaliste franco-anglais Teddy Goldsmith. Ces « contre-gangs » sont absolument opposés à une réorganisation de l’économie mondiale, de type nouveau Bretton Woods, comme le propose LaRouche, se contentant d’exprimer leur rage par des protestations impuissantes et la promotion de programmes « écologistes » et de « contrôle local ». Les militants de ces groupes sont souvent enclins à la violence, voire au terrorisme, pour arriver à leurs fins.

Tandis que se tenait le Forum économique mondial de Davos, du 25 au 30 janvier, un contre- rassemblement, baptisé « Forum social mondial », se déroulait à Porto Allegre (Brésil). Plusieurs milliers de personnes ont participé à cet événement co-parrainé par les branches française et brésilienne d’ATTAC et par le Forum international sur la globalisation, institution conceptualisée par Teddy Goldsmith.

En 1969, ce dernier a créé le magazine The Ecologist qui, au milieu des années 70, a ouvertement soutenu le génocidaire cambodgien Pol Pot. Teddy est le frère de feu le spéculateur Sir James Goldsmith, qui avait engagé une large partie de sa fortune dans des causes écologistes. Dans la période précédant la réunion de Porto Allegre, Teddy a lancé l’édition française de The Ecologist, accordant une interview au Monde dans laquelle il esquissait les thèmes à aborder à Porto Allegre. Tout en critiquant à juste titre le FMI, l’OMC, la Banque mondiale et les maux de la mondialisation, Goldsmith pense que la « cause » se trouve dans la promotion de l’agriculture industrielle et le développement technologique, affirmant que la seule « réponse » réside dans le « contrôle local » de l’économie, basé sur des « communautés » de taille limitée.

Contactez-nous !

Don rapide