Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

Flash : 24 avril - Jacques Cheminade : « Mon exemple, c’est le général de Gaulle partant à Londres » Lire Flash : 7 avril - Jacques Cheminade au Liban reçu par le Président Michel Aoun Lire Flash : 1er avril - A Bondy, Jacques Cheminade engage un dialogue citoyen sur les banlieues Lire
AccueilActualité
Brèves

Le nouveau Bretton Woods au Parlement européen

La rédaction
visites
650
commentaire

A la suite de la motion sur le « nouveau Bretton Woods », introduite le 12 janvier au Sénat italien par vingt-trois sénateurs, une discussion s’est engagée parmi les membres du Parlement européen pour qu’une initiative similaire soit prise à Strasbourg. Le 16 février, la parlementaire européenne Cristina Muscardini, présidente du groupe Alleanza Nazionale (AN), a posé une question écrite à la Commission européenne, lui demandant d’aporter son soutien à cette initiative pour un nouveau Bretton Woods. Selon le règlement, cette question doit recevoir une réponse de la Commission dans les deux mois, le tout étant publié au Journal Officiel des Communautés européennes.

La motion discutée au Parlement européen qualifie la crise financière internationale de systémique. Elle condamne les effets économiques et sociaux dévastateurs de la bulle financière spéculative, ainsi que les effets hyperinflationnistes de la politique de renflouement financier. Elle demande ensuite à la Commission européenne si elle a envisagé « la possibilité de réintroduire dans le système financier » : a) le rattachement des valeurs monétaires à un élément quelconque de réelle substance économique ; b) davantage de contrôle des changes. Elle demande aussi à la Commission européenne de considérer la création de nouvelles lignes de crédit pour de grands projets infrastructurels et d’organiser une conférence internationale « similaire à celle de Bretton Woods en 1944, dans le but de créer un nouveau système monétaire international en mesure d’éliminer progressivement les mécanismes qui ont conduit à la création de la "bulle spéculative" et de lancer des programmes destinés à relancer l’économie réelle. »

Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Don rapide