Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Le nouveau maglev chinois arrive à 500 km/h !

visites
2678
commentaires
JPEG - 48 ko

15 avril 2010 (Nouvelle Solidarité) – Le site en langue française du Quotidien du Peuple annonce fièrement que « le premier train à sustentation magnétique développé en Chine et pouvant atteindre une vitesse de 500 km/h a été livré le 8 avril à Chengdu, la capitale de la province du Sichuan ». Il doit « être mis en service pendant l’Exposition Universelle de Shanghai, qui va commencer en mai ».

Ce qui surprend ici, ce n’est pas tant que la Chine se dote de son propre maglev, mais la vitesse envisagée.

On savait depuis longtemps que la Chine développait et brevetait sa propre technologie dans ce domaine. Cependant, encore en février 2009, Liu Zhiming, président de Beijing Enterprises Holdings Maglev Technology Development Co Ltd, entreprise qui a élaboré ce train en coopération avec l’Université nationale des technologies de la défense, annonçait que le maglev chinois était « un train de vitesse faible à moyenne, pouvant atteindre une vitesse de 120 km/h. »

Dans le projet annoncé hier, il s’agit d’un nouveau maglev construit par la société Chengdu Aircraft Industrial, une filiale de la Société de l’industrie aéronautique de Chine (AVIC), pour Shanghai Maglev Transportation Development Company, qui exploite le premier maglev commercial chinois Transrapid reliant Shanghai avec son aéroport de Pudong et construit avec la technologie allemande (ThyssenKrupp et Siemens).

Le nouveau maglev est « énergétiquement efficace » annonce le Quotidien du Peuple. « En roulant à une vitesse de 400 km/h, il ne consomme par passager que la moitié de l’énergie consommée par une berline et un tiers de l’énergie consommée par un avion. »

En Europe, c’est l’Allemagne qui profitait avec le Transrapid d’une avance historique dans cette nouvelle technologie. Systématiquement sabotée par une alliance de financiers et d’écologistes, la technologie maglev n’a jamais été exploitée commercialement outre-Rhin. Aujourd’hui, le ministère fédéral des transports annonce in extremis vouloir maintenir en activité la ligne expérimentale du Transrapid de Lathen (Basse-Saxe). Selon les directives de l’ancien gouvernement, faute de perspectives, son exploitation aurait dû être arrêtée en avril 2010.

Dans un premier temps, le projet serait prolongé jusqu’à fin 2011, notamment en fonction de la décision brésilienne d’adopter ou non cette technologie pour la liaison entre Sao Paolo et Rio de Janeiro. « Le Transrapid est une technologie de pointe et nous voulons d’abord examiner en détail quelles possibilités il nous offre sur le marché avant de prendre une décision définitive », explique un porte-parole du ministère. Cependant, ce dernier annonce chercher des partenaires industriels pour reprendre ce site, non pas pour y tester des maglev, mais pour des recherches sur les batteries et des systèmes de stockage d’énergie !

Si le site venait à être reconverti dans ce sens, le ministère pourrait alors compter sur le soutien de partenaires tels que Continental, Volkswagen, Bosch ou encore Opel, qui ont annoncé leur intention d’investir dans ce domaine…


Articles :


Vidéo :


Voir les 2 commentaires

  • J8200 • 30/06/2012 - 10:00

    Ben oui petite souris, que d’inventions en France mises au grenier pendant que d’autres tels les chinois les développent.
    L’étude de l’histoire de l’aérotrain Bertin en est aussi un exemple criant. Cette technologie était au point et le projet Défense - Cergy Pontoise important pour la suite de la commercialisation dans le monde entier (28 clients potentiels attendaient cette mis en service pour acheter cette technique) aurait permis de prendre un avantage différenciateur certain. Et bien non, la finance au pouvoir - déjà - sous Giscard d’Estaing en 1973 aura anéanti tout espoir pour cette technique. C’est le lourd TGV qui a été retenu comme fer de lance. Il n’y a qu’à observer si nous obtenons des succès à l’exportation. Non cette technologie consommatrice d’énergie et d’espace (pillage des plaines avec les tracés des LGV) ne se vend pas. Regardez Alsthom qui a développé l’ AGV ( capable de vitesses commerciales de plus de 360 km/h) même la France ne s’en équipe pas mais préfère l’ancienne technologie des TGV duplex ou non - c’est ce qui équipera GPSO (Grand Projet du Sud Ouest). Je ne défendrai pas les TGV sur LGV mais l’amélioration des lignes existantes capables de vitesses commerciales de 220 km/h voire même 250km/h avec la technologie pendolino. Il est surprenant de constater qu’Alsthom a acheté cette technologie de pendulaire à Fiat dans les années 90 mais n’en a installé aucune en France mais dans le reste du monde. Il y a bien là aussi une aberration bien française ... cherchez ou sont les intérêts - ils sont avant tout financiers. En 1974 Giscard d’Estainga dû se plier aux exigences (financement de campagne obliqe) des familles Schneider et Empain qui ont des intérêts dans la technologie TGV. Voilà pourquoi il a annulé purement et simplement le projet Défense - Cergy Pontois signé par son prédécesseur Pompidou.
    Je ne veux pas faire un développement sur le tournant de la finance (certains diront le old-up de la finance) en 1973 mais pour nous il est la source principale de toutes nos inepties actuelles ...

    Répondre à ce message

  • petite souris • 15/04/2010 - 21:01

    Bravo !

    et la France dans tout cela ?

    D’après ma mémoire qui peut être défaillante, c’est le Général de Gaulle (mort en nov 1970) qui avait initié le TGV lorsqu’il était au pouvoir.

    Alors, je me pose la question de simple logique : qu’ont fait les gouvernements suivants pour continuer et faire perdurer avec la recherche et les technologies nouvelles et innovantes ce merveilleux projet pour que la France soit toujours la première dans ce domaine ?

    Incidemment, cela aurait donné du travail en France et à l’étranger(pour vendre les TGV) à toute une kyrielle de gens : ,des chercheurs au ingénieurs des techniciens aux dessinateurs aux ouvriers et autres fabricants de matériaux utiles aux entreprises de ponts et chaussées aux commerciaux et autres investisseurs etc... et aussi tous les métiers annexes.

    Cela en fait des familles à loger nourrir, éduquer etc...
    La France avait les moyens de faire cela.

    Qu’ont faits les gouvernements successifs dans ce domaine avec notre argent ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide