Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

AccueilActualité
Brèves

Le nouveau président irlandais pour Glass-Steagall !

La rédaction
visites
802
commentaire

2 novembre 2011 (Nouvelle Solidarité) — Dans sa première interview à la télé irlandaise depuis son élection surprise en tant que nouveau Président de la République d’Irlande, pour l’émission This Week, Michael D. Higgins s’est attaqué à l’abrogation de la loi Glass-Steagall aux Etats-Unis en 1999, sous l’influence des idéologues de l’école autrichienne d’économie.

En réponse à la première question portant sur les thèmes qui ont été selon lui les plus déterminants dans la campagne, Higgins a expliqué qu’il avait insisté au cours de celle-ci sur le fait « qu’il était nécessaire de revoir les valeurs fondamentales et les axiomes sous-tendant les décisions qui ont été prises. Ce que je voulais dire par là est que j’ai été depuis longtemps critique de la méthode de pensée selon laquelle il n’existerait qu’un seul modèle économique. »

« J’avais dans mon autre vie écrit à ce sujet, mais cela nous ramenait en termes pratiques au manque de régulation dans un modèle de marché sans contraintes. Et derrière tout cela il y a le système global, les changements qui ont été faits à la loi Glass-Steagall, par exemple, aux Etats-Unis.

« Cela remonte aux cinq penseurs que l’on appelle communément les autrichiens, tels Friedrich von Hayek, von Mises et autres. Ils affirmaient qu’un marché sans contraintes est la seule manière de faire et constitue une prescription globale. D’où les amendements à la loi Glass Steagall, qui devait protéger le peuple américain du désastre de Wall Street. »

Higgins a également annoncé qu’il initierait une série de séminaires présidentiels sur la culture irlandaise et sa relation avec la science et la technologie. Elu avec plus d’un million de voix dans une campagne à rebondissements le 27 octobre dernier, Michael D. Higgins est un homme politique, poète et professeur qui a su garder le respect de ses compatriotes malgré leur déception à l’égard du Parti travailliste auquel il est associé, grâce à son opposition continuelle aux compromis faits par ces derniers depuis qu’ils mènent la coalition au pouvoir suite à l’élection législative de février 2011. Higgins est également connu pour avoir mobilisé son parti contre la guerre de George W. Bush et de Tony Blair en Irak en 2003.

Voir le commentaire

  • petite souris • 02/11/2011 - 19:35

    La volonté du président irlandais de mettre en oeuvre un Glass-Steagall act, la volonté de Papandréou de faire un referendum (toute la journée sur les ondes chacun y va de formuler la question à sa place !!!) vont dans le bon sens pour le bien commun.

    Ces deux pays aux confins de l’europe, ces deux pays d’une dizaine de millions d’habitants vont donner une leçon de courage politique à nozélites, une leçon de démocratie et une leçon de bon sens !!!
    Je comprends mieux les raisonnements de pantoufles de ceux que les médias laissent parler ....

    Si ce n’était pas grave et vital pour les peuples, nous serions tous morts de rire !!!!!!!!!!!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 11 décembre le monde
en devenir

Don rapide