Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

Le premier sommet nord-asiatique est annoncé

La rédaction
visites
597

24 juin 2008 (Nouvelle Solidarité) — Les puissances eurasiatiques continuent leur offensive diplomatique, tels la Chine, le Japon et la Corée du Sud qui prévoient la tenue d’un sommet en septembre, pour la première fois. Bien qu’ils forment les « Plus 3 » du groupe ASEAN-Plus 3, ces trois géants du nord-est de l’Asie ne se rencontraient jusque-là qu’en marge des sommets de l’Asie du Sud-Est, en raison d’animosités historiques découlant de la guerre menée par le Japon contre la Chine pendant 50 ans (de 1894 à 1945), à l’instigation des Britanniques, et aussi de l’occupation coloniale de la Corée par le Japon au cours de cette même période. Mais les relations évoluent à mesure que les dirigeants cherchent à surmonter leur isolement et leurs divisions face à la guerre financière et aux menaces d’interventions militaires dans le monde.

Les ministres des Affaires étrangères des trois pays se sont rencontrés au cours de la deuxième semaine de juin, convenant d’un sommet en septembre et de rencontres régulières entre les chefs de la diplomatie. Ils ont aussi discuté de l’organisation du premier « Dialogue sur la politique africaine » à l’automne, selon le Korea Herald. Ceci devrait renforcer l’initiative lancée en mai dernier, lors de la Conférence internationale de Tokyo sur le Développement africain, où le gouvernement japonais avait annoncé son intention d’investir dans une « Révolution verte » en Afrique.

Contactez-nous !