Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Le président Bush à West Point : au lieu de la dissuasion, l’« action préventive »

La rédaction
visites
904
commentaire

Lors de son discours à l’Académie militaire de West Point, le 1er juin, George W. Bush a déclaré que, dans la guerre actuelle contre les pays accusés de parrainer le terrorisme et de mettre au point des armes de destruction massive et des missiles de longue portée, l’approche politique de « dissuasion et d’endiguement » était complètement dépassée. Désormais, la politique stratégique des Etats-Unis consistera à mener des actions préventives. Selon Bush, la puissance militaire américaine est si écrasante que toute tentative de la concurrencer serait vaine, d’autant plus que désormais, « le seul modèle subsistant du progrès humain », c’est l’Amérique.

Dans son discours, Bush a formellement loué la tradition de West Point, qui a produit de grands officiers comme « Eisenhower et McArthur, Patton et Bradley - les commandants qui ont sauvé la civilisation ». C’est certainement le cas en ce qui concerne le général McArthur, que LaRouche, dans son webcast du Memorial Day, trois jours plus tôt, avait présenté comme contre-exemple de la politique militaire impériale et utopiste de « guerre perpétuelle ».

Pour Bush, l’Amérique est confrontée à une « menace sans précédent ». A la différence des époques antérieures, quand les ennemis de l’Amérique « avaient besoin de grandes armées et de grandes capacités industrielles pour menacer le peuple américain et notre nation », aujourd’hui, d’« obscurs réseaux terroristes » et des « Etats faibles », dotés d’armes de destruction massive, veulent « nous faire du chantage et nous faire du mal ». Le Président a déclaré que si les Etats-Unis « attendent que les menaces se matérialisent, il sera trop tard ». On ne peut pas se fier à la dissuasion contre des « fous munis d’armes de destruction massive ».

Bush poursuivit : « La défense intérieure et la défense antimissiles font partie d’une sécurité plus forte, et ce sont des priorités essentielles pour l’Amérique. La guerre à la terreur ne sera pas gagnée sur le plan défensif. Nous devons porter la bataille au-devant de l’ennemi, perturber ses projets et affronter les pires menaces avant qu’elles ne surgissent. Dans le monde où nous sommes entrés, la seule voie vers la sécurité est celle de l’action.

« Notre sécurité nécessitera la transformation de l’armée que vous dirigerez - une armée qui doit être prête à frapper à tout moment dans n’importe quel coin sombre du monde. Et notre sécurité exigera que tous les Américains regardent vers l’avenir et soient déterminés, pour se tenir prêts à des actions préventives.

« Nous devons découvrir des cellules terroristes dans soixante pays ou davantage, en utilisant tous les moyens dont nous disposons, sur les plans financier, policier et de renseignement. Avec nos amis et nos alliés, nous devons, en fonction de chaque cas, nous opposer à la prolifération et affronter des régimes qui parrainent le terrorisme. Certaines nations ont besoin d’entraînement militaire pour combattre la terreur, et nous leur en fournirons. D’autre nations s’opposent à la terreur, mais tolèrent la haine qui mène à la terreur - et cela doit changer. Nous enverrons des diplomates là où on en a besoin, et nous enverrons nos soldats là où c’est nécessaire.

« Toutes les nations qui décident d’utiliser la terreur et de déclencher des agressions en paieront le prix. Nous ne laisserons pas la sécurité de l’Amérique et la paix de la planète à la merci de quelques terroristes et tyrans malades. Nous allons effacer cette sombre menace qui pèse sur notre pays et le monde. Nous sommes dans un conflit entre le bien et le mal, et l’Amérique appellera le mal par son nom. »

Contactez-nous !

Don rapide