Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Le président du Parti démocrate californien assiste à une réunion du LPAC

La rédaction
visites
1122

30 août 2007 (LPAC) - Art Torres, président du Parti démocrate californien, a assisté jeudi soir à une réunion du Franklin Roosevelt Legacy Club (Club pour l’héritage de Franklin Roosevelt), club créé par les membres du LaRouche Political Action Committee (LPAC) de Los Angeles. Il s’est exprimé ainsi : « Je suis un démocrate à la Roosevelt ! Je suis un démocrate à la Kennedy ! Je ne suis pas un démocrate du DLC (Democratic Leadership Council, faction du Parti démocrate corrompue par Felix Rohatyn) ! »
Les remarques de Torres ont suivi une introduction par Quincy O’Neill, vice-président du Comité afro-américain du Parti démocrate californien et membre actif du LPAC. O’Neill venait de lire une citation de Franklin Roosevelt, dans laquelle il expliquait que les racines du New Deal reposent dans le principe de l’intérêt général exprimé dans le Préambule de la Constitution américaine.

En réponse à une question d’un jeune homme qui revenait justement d’un été avec le LPAC à Washington pour pousser à la destitution de Cheney, Torres a dit à l’audience d’une cinquantaine de personnes, qu’il n’y a pas encore tous les votes nécessaires pour faire passer une résolution à la Chambre des Représentants, mais que nous devons nous battre pour faire en sorte que ça se fasse !

Le LPAC californien, national et international va continuer à se battre non seulement pour la destitution, mais aussi pour ramener la tradition de Franklin Roosevelt dans l’esprit et le coeur des dirigeants, pour qu’ils agissent maintenant comme il l’a fait alors, face à la crise sociale et l’effondrement du système bancaire.

Contactez-nous !