Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Le président islandais : « on a laissé les banques tomber et on ne s’en porte que mieux »

La rédaction
visites
4965
commentaires

2 décembre 2010 (Nouvelle Solidarité) – Alors que le peuple irlandais est aux prises avec le monstre financier qui menace de le dévorer, le président d’Islande, pays qui a lui aussi dû faire face à l’effondrement de son système bancaire, a déclaré qu’il valait mieux laisser les banques faire faillite pour préserver l’intérêt général. Pour l’instant, les dirigeants européens persistent à croire que pour rétablir l’économie, on ne peut pas se débarrasser des banques parasites, à l’opposé de la seule alternative qui nous reste : établir un Glass-Steagall global pour liquider les activités spéculatives et rétablir un système de crédit pour alimenter l’économie réelle.

Dans une interview avec l’agence d’information financière Bloomberg, Olafur Grimsson a dit : « La différence [avec l’Irlande] c’est qu’en Islande nous avons permis aux banques de faire faillite. C’étaient des banques privées et on n’y a pas injecté d’argent pour les maintenir ; l’Etat n’a pas porté la responsabilité de la faillite des banques privées. »

Début 2010, lorsque le gouvernement islandais a négocié avec les intérêts financiers un renflouement draconien qui fut ensuite approuvé par le Parlement, le Président Grimsson décida de soumettre cette décision à un référendum. Le peuple rejeta unanimement (93%) le plan de renflouement.

« L’Islande se porte bien mieux qu’attendu », a déclaré Grimsson. « Peut-on demander aux gens ordinaires – les agriculteurs et les pêcheurs, les enseignants, les docteurs et les infirmières – d’assumer la responsabilité de la faillite des banques privées ? Cette question, qui fut au cœur du débat dans le cas de la banque islandaise Icesave, va être la question brûlante dans de nombreux pays européens. »

En Islande, les activités en faillite furent séparées du reste des banques, ce qui permet aujourd’hui d’avoir un système bancaire au service de l’économie nationale.


Arrêtons le pillage financier de l’Irlande — Déclaration de Jacques Cheminade, candidat à l’élection présidentielle de 2012 en France, aux patriotes irlandais


Voir les 7 commentaires

  • CHR • 09/12/2010 - 16:48

    J’interviens ici seulement pour préciser que ce que le président islandais a oublié de dire c’est que c’est le FMI qui a payé les créanciers à la place des islandais.
    Le peuple islandais doit maintenant rembourser sur plusieurs générations le FMI, ce qui peut donner l’illusion à la génération actuelle de devoir payer peu ...
    (remarque:Ce ci n’est possible que pour des petits pays)

    Merci de votre attention.

    Répondre à ce message

  • petite souris • 02/12/2010 - 21:33

    En Islande, les activités en faillite furent séparées du reste des banques, ce qui permet aujourd’hui d’avoir un système bancaire au service de l’économie nationale.

    Voilà un pays et des dirigeants courageux, enfin qui agissent normalement pour le bien de leurs compatriotes, ils font simplement ce pourquoi ils ont été élus ...

    Je suis très étonnée que nos médias "oublient" de citer l’Islande comme un exemple de solution possible pour sortir de la "crise" !!!

    Je souhaite que les peuples des autres pays européens fassent comprendre à leurs "chefs" que l’Islande est l’exemple à suivre !

    • UN chouka • 03/12/2010 - 08:33

      Bonjour a vous.
      J’ai surement une vue étriquée et partisane,puisque je ne vi pas de spéculation financière , mais j’ai le sentiment que les banques et les actonaires,ont tout le temps joués contre les travaileurs .
      Pourquoi, en effet devrions nous encore plus accèpter de nous laisser plumer par cette corporation qui revèrse des dividendes aux invèstisseurs et préteurs sur le dos des actifs depuis des décénies ?
      Ce n’est que mon avis d’ignard.

    • Procquez Christian • 05/12/2010 - 19:07

      je felicite les dirigeants et presidents islanais pour leurs courages, comprehensions, determinations pour leurs peuples.
      Que les peuples de la CCE fassent comprendre a leurs elus et presidents que la route de l’avenir se trouve etre tracée et que la faillite de Wall -Street et la City banque de Londres et toutes les oligarchies financieres qui se trouvent au service de la finance et non des peuples.les combats doivent suivrent .
      Merci pour les peuples du travail accompli pour ceux qui se reconnaitrons sur la planete.

    Répondre à ce message

  • Fernand Cloutier • 04/12/2010 - 04:42

    Excellente décision.
    Que les banques se démerdent si elles ont voulues ruiner le peuple avec leurs frais exagérés.
    BRAVO.......................................................

    Fernand Cloutier
    Val-d’or

    Répondre à ce message

  • hic&nunc • 02/12/2010 - 20:15

    Imaginez que demain, la BNP ou la Société Générale, ayant joué en bourse avec des produits un peu risqués, se retrouvent en faillite, et que les gouvernements des autres pays viennent trouver notre président et lui disent qu’il devrait éponger une ardoise représentant un doublement de la dette publique française par ménage, pour renflouer le spéculateur Anglais ou le retraité Américain.

    Estimeriez vous devoir payer les pots cassés d’une banque simplement parce que la France a signé une directive européenne et que cette banque a son siège chez nous ?

    Non ? Et bien, les Islandais sont du même avis que vous.

    Répondre à ce message

  • parousnik • 02/12/2010 - 16:24

    """Pour l’instant, les dirigeants européens persistent à croire""" Non les dirigeants européens obéissent a leurs patrons financiers et autres parasites usuriers en faillite...

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide