Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

AccueilActualité
Brèves

Le président ukrainien : l’énergie nucléaire doit être au service de l’humanité !

La rédaction
visites
555
commentaires

20 avril 2011 (Nouvelle Solidarité) – Le président ukrainien Viktor Ianoukovitch a déclaré lors de la conférence pour Tchernobyl le 18 avril à Kiev, dans son discours à l’attention de plusieurs journaux européens, que l’Ukraine allait continuer à utiliser l’énergie nucléaire. Il a fait part de sa conviction fondamentale qu’il est possible de développer la technologie nucléaire de telle sorte qu’elle soit sûre vis-à-vis des hommes, et a déclaré que l’humanité ne pouvait pas y renoncer.

Dans une tribune publiée par Le Figaro , Ianoukovitch écrit : « Après avoir survécu à la tragédie de Tchernobyl et retenu ses tristes leçons, nous ne perdons pas la foi dans le développement de l’énergie nucléaire. (...) Après l’accident, l’Ukraine a mis en œuvre de très sévères normes de sécurité pour les centrales nucléaires. Chaque réacteur est censé résister aux séismes de magnitude 8 et aux chutes d’avion. Les systèmes automatisés de gestion très modernes réduisent au minimum l’influence du soi-disant « facteur humain » (...) En un quart de siècle depuis la catastrophe, nous n’avons connu de graves défaillances dans le fonctionnement d’aucune des quatre centrales nucléaires ukrainiennes qui produisent près de 50% de l’énergie du pays. »

« Il ne faut pas oublier que la tragédie de Tchernobyl a été provoquée par une expérience scientifique irresponsable, violant les règles d’exploitation. L’accident de Fukushima-1, quant à lui, n’est pas du tout lié au processus technologique de la centrale, mais il est une conséquence du risque injustifié de construction d’un site nucléaire dans une zone sismique. »

Il a enfin souligné le point le plus important : « En tant que président du pays qui a subit la pire catastrophe nucléaire, j’appelle tous les pays au dialogue. Il est grand temps d’unir nos efforts. Nous avons un seul monde dans lequel nous devons trouver une combinaison harmonieuse du progrès technologique et des garanties de sécurité. La civilisation ne pourra pas s’en passer. Je suis persuadé que nous sommes en mesure de faire en sorte que la flamme nucléaire réchauffe mais ne brûle pas. »

C’est exactement la vision prométhéenne dont l’humanité a besoin aujourd’hui.


A lire :


Voir les 2 commentaires

  • petite souris • 20/04/2011 - 21:35

    Viktor Ianoukovitch a tout à fait raison.

    25 ans pour construire le deuxième sarcophage !
    le premier n’était prévu que pour une dizaine d’années !!!!!!!
    enfin !
    Le jour où les pays européens se sentiront concernés par les pays de l’ancien bloc soviétique, en les considérant comme des vrais pays .........................

    Répondre à ce message

  • edith • 20/04/2011 - 20:30

    Que de poésie pour un pays détruit par le FMI.Comme quoi la foi en l’humanité et le progrès n’est pas morte.En Europe de l’ouest Prométhée est au ciel mais ne veut pas descendre compte tenu de la connerie ambiante .Malheureusement tous les dirigeants en place sont des incultes et des lâches et une bonne partie de la population suit ces prophétes de mauvaise augure.Depuis quelques jours les medias cloisonnent tout par peur de la vérité ,c’est l’apocalypse, c’est-à-dire la révélation de leurs mensonges et de leurs intentions.Il nous reste la rue profitons-en pour faire du prosélytisme pour le glass steagall et le bretton woods.!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Si le monde est réduit aux seules énergies renouvelables, qui par leur faible densité et leur caractère intermittent permettent de produire beaucoup moins que les combustibles fossiles et le nucléaire, la capacité d’accueil de la Terre se réduira brutalement à un milliard d’êtres humains !

En savoir plus

Don rapide