Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brève

Le projet de loi Glass-Steagall mobilise aux Etats-Unis

La rédaction
visites
866

10 mai 2011 (Nouvelle Solidarité) – Le Comité d’action politique de Lyndon LaRouche (LaRouche PAC) poursuit sa mobilisation pour faire de l’adoption du projet de loi HR 1489 une priorité pour les Etats-Unis. Introduit le mois dernier par la députée démocrate Marcy Kaptur, le projet a reçu ses premiers soutiens, et pas des moindres. Initialement co-sponsorisé par le démocrate Walter Jones et le républicain James Moran, le projet vient de recevoir le soutien officiel de deux membres influents du Black Caucus : John Conyers, leader des démocrates progressistes et numéro 2 de la Commission judiciaire, et Jesse Jackson Jr, fils de son père et député très en vue de l’Illinois.

Le projet HR 1489 vise à rétablir le système Glass-Steagall mis en place par Franklin Roosevelt pour détruire la puissance de chantage de Wall Street et reprendre le contrôle du crédit. En rétablissant une séparation stricte entre banques d’affaires et banques de dépôt, Glass-Steagall annulerait toute garantie sur les produits dérivés et autres titres fictifs aujourd’hui renfloués aux frais du contribuable.

Dans le même temps, l’Association internationale des machinistes et des travailleurs de l’aérospatiale (IAM), le grand syndicat américain de l’industrie fort de 700 000 membres, a annoncé son soutien au projet de loi HR 1489, appelant sa base à faire campagne auprès de ses députés. C’est son président Thomas Buffenbarger qui l’a annoncé vendredi dernier lors d’une interview radio à Cleveland, alors que 300 responsables et militants de l’IAM présents à Washington cette semaine pour une opération de lobbying au Congrès, l’on mis à leur ordre du jour.

Mise en place exactement pour empêcher ce sursaut rooseveltien en pleine crise, la Présidence Obama ne résisterait pas à un raz-de-marée Glass-Steagall auquel elle s’oppose depuis le départ, aux côtés de Wall Street et de la City.

Introduit le 12 avril dernier, le projet HR 1489 vient d’être adressé aux commissions concernées pour examen. Mais le LaRouche PAC tente de créer une pression populaire afin de parvenir à une adoption urgente. Le rétablissement de Glass-Steagall est une question de vie ou de mort pour la république américaine en proie à une austérité sauvage et à une destruction sociale brutale. Ce serait aussi une occasion inespérée pour l’Europe de se dégager à temps de l’emprise mortelle du système monétariste de l’euro.

Contactez-nous !