Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Le projet de loi Glass-Steagall poussé par la base démocrate

La rédaction
visites
1348

17 mai 2011 (Nouvelle Solidarité) – Le Comité d’action politique de Lyndon LaRouche (LPAC) poursuit sa mobilisation pour faire adopter au plus vite le projet de loi HR 1489 pour le rétablissement de la loi Glass-Steagall de Franklin Roosevelt, qui constitue la clé pour sortir de ce système financier en faillite et rétablir une économie productive de long terme. Après le soutien déclaré du syndicat IAM et les deux nouveaux députés qui ont rejoint le groupe des co-présentateurs de la loi la semaine dernière, des soutiens révélateurs venant des bases démocrate et républicaine viennent d’être enregistrés par le LPAC.

Membre du Parlement de Virginie occidentale, le républicain Ronald Walters a fait parvenir une lettre officielle aux députés et sénateurs représentant l’Etat au Congrès fédéral pour qu’ils soutiennent activement le projet de loi HR 1489. Elu de la 32e circonscription, où se situe la capitale Charleston, Walters représente quelque 200 000 virginiens. Extraits.

« Depuis l’abrogation de Glass-Steagall en 1999, le pays est pris dans une spirale financière toujours plus descendante (…) Les renflouements de Wall Street équivalent à 27 000 milliards de dollars ou plus, selon l’ex-inspecteur général du plan TARP, Neil Barofsky, qui ont servi à soutenir des centaines de milliers de milliards de produits dérivés et autres billets de Monopoly. Le rétablissement de Glass-Steagall mettra un terme à cette folie monétariste une bonne fois pour toutes et ramènera le pays à un système de crédit.

« Sous l’égide de notre traditionnel système de crédit, le gouvernement peut émettre du crédit aux Etats pour réemployer les employés municipaux que sont les pompiers, les policiers, les enseignants, les éboueurs et autres, actuellement au chômage mais dont nous avons cruellement besoin. L’ont peut immédiatement suivre cette voie, comme on l’avait fait pour sortir de la Grande dépression, en émettant du crédit fédéral vers le secteur privé et vers les Etats afin de lancer les projets dont nous avons urgemment besoin pour reconstituer nos réseaux nationaux ferroviaire, électrique et hydraulique, créant au passage des millions d’emplois.

« Je vous encourage a devenir co-présentateur du projet de loi HR 1489 (…) Vous trouverez ci-joint une copie de la lettre adressée par la députée Kaptur à tous ses collègues. »

De son côté, le Parti démocrate du comté de Multnomah, dans l’Oregon, a adopté le 12 mai une résolution Glass-Steagall à l’adresse de deux sénateurs et des trois députés de l’Etat. Multnomah comprend l’agglomération de Portland et est un bastion démocrate. Extraits.

Résolution pressant le Congrès de revenir à la loi bancaire de 1933

« (…) Attendu que de 1933 à 1999, le Federal Banking Act, connu sous le nom de loi Glass-Steagall, protégeait effectivement l’intérêt public en régulant et séparant banques de détail, banques d’investissement, assurances et sociétés de placement (…)

« Attendu que l’absence de ces protections depuis 1999 a encouragé le secteur financier à exploiter le système financier pour leur propre profit, en violation de l’intérêt public et au lourd détriment de l’économie et du bien-être général. (…)

« Attendu que le projet de loi HR 1489 appelle à l’abrogation de certaines provisions du Gramm-Leach-Bliley Act et à raviver la séparation entre banques de détail et activités de titres, à la manière du Banking Act de 1933, le Glass-Steagall Act (...)

« Attendu que le rapport d’enquête sur la crise financière publié en janvier 2011 conclu que (…) le secteur financier est plus concentré que jamais dans les mains de quelques établissements d’importance systémique.

«  Il est résolu que le Parti démocrate du Comté de Multnomah dans l’Oregon, presse le Congrès des Etats-Unis (...) à légiférer pour que soit rétabli le Banking Act de 1933 (…). »

Contactez-nous !