Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Le rapport Angelides présenté au Congrès, la bataille pour Glass-Steagall se poursuit !

La rédaction
visites
1160

17 février 2011 (Nouvelle Solidarité) – La publication du rapport Angelides aux Etats-Unis nous donne l’occasion d’enrayer la crise et de redévelopper le monde, pour peu qu’on la saisisse. Hier, Phil Angelides, qui a présidé les travaux de la Commission d’enquête sur la crise financière (FCIC), présentait ses conclusions devant la Commission des Finances de la Chambre des représentants. L’importance capitale de cette audition n’est pas tant dans son contenu – beaucoup de blabla – mais dans la dynamique en cours dans la politique américaine.

Comme on pouvait s’y attendre, les représentants républicains ont tout fait pour éviter les vraies questions : la crise financière est le résultat d’actes délibérés, la spéculation est encore pire aujourd’hui, et la loi Glass-Steagall doit être rétablie de toute urgence pour mettre en faillite les banques d’affaires. L’audition d’Angelides, un démocrate, et du numéro deux de la FCIC, Bill Thomas, un républicain, a donné lieu à une chamaillerie politicienne menée par un groupe d’élus républicains ainsi que certains démocrates complaisants, comme Barney Frank, principal relais de Wall Street à la Chambre depuis 2006. Mais Angelides a malgré tout pu marteler son message, mettant en accusation l’ensemble des institutions américaines pour avoir encouragé ou fermer les yeux sur une désintégration financière dont les prémisses se sont étalées sur 40 ans. Les militants du Comité d’action politique de LaRouche présents sur place, ont pu rencontrer nombre d’élus, tant démocrates que républicains, totalement mécontents de la tournure futile de cette audition.

Toutefois le plus important est l’existence de ce rapport et le fait que cette audition ait lieu. Comme l’a expliqué hier Lyndon LaRouche, « l’importance du rapport Angelides n’est pas seulement ses travaux, car il a été inspiré par d’autres et par les circonstances qu’affrontent les Etats-Unis et le monde » . Ces circonstances sont celles de l’effondrement générale de l’économie transatlantique qui mènera au chaos si un changement de système n’est pas opéré rapidement, a-t-il dit. Dans ce contexte, l’autre facteur est ce qui a enclenché le rapport Angelides depuis deux ans et ce que ce rapport a déclenché depuis sa publication fin janvier. « Beaucoup de choses sont en train de se passer derrière les portes closes et certaines personnes veulent rester dans l’ombre pour l’instant (…) de nombreuses personnes ont été impliquées dans les travaux de la FCIC et Angelides a pu faire appel à de nombreuses sources (…) C’est un très bon travail (…) vous devez considérer ce qu’il fait et ce qu’il ne fait pas. D’abord, le rapport Angelides ne présente pas de solution. Mais il présente une mise en accusation sans laquelle une solution ne peut être mise en place. Il crée donc les conditions pour un changement. »


A lire :


Contactez-nous !