Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité
Brèves

Le retour de Primakov

La rédaction
visites
926
commentaire

L’ancien premier ministre russe, Yevgeni Primakov a annoncé lors d’une conférence de presse, le 17 août, qu’il dirigera la liste La Patrie-Toute la Russie lors des prochaines élections pour la Douma.

M. Primakov a déclaré : « Je ferai tout ce qui est possible pour que notre Bloc ne soit pas une opposition mais un rassemblement. Nous avons eu assez de bagarres, d’attaques personnelles, de menaces d’interdiction de partis. (...) Nous devons aller vers un consensus dans la société. Ce n’est que dans la concorde que nous arriverons à la stabilité, à éviter à notre pays des troubles sociaux et à sortir le peuple de la pauvreté ».

M. Primakov a défini six objectifs principaux dont l’élection d’un Parlement d’Etat qui serait en mesure de voter des lois « assurant le respect des droits de l’homme, un niveau de vie décent pour le peuple, et la protection des gens contre le crime organisé et la corruption qui étrangle notre pays ».

Par ailleurs, M. Primakov veut « établir un lien organique entre la Douma et le gouvernement ». « Mon expérience au gouvernement me pousse à dire qu’il est indispensable d’assurer la stabilité gouvernementale, en faisant du gouvernement celui de la majorité parlementaire. » a-t-il déclaré.

M. Primakov a également insisté sur le fait que « Notre Bloc doit contribuer à la construction de l’Etat russe. Il doit être basé sur le principe de l’unité et de l’indivisibilité du pays. Mais ce principe doit être combiné avec le fédéralisme et rejeter toute forme de nationalisme et de chauvinisme ».

Enfin, « le Bloc doit contribuer à garantir la sécurité de notre pays. Les forces armées doivent rester un sujet de préoccupation pour tout le pays. Pas parce que nous allons menacer quiquonque. Il ne s’agit pas d’avoir une politique imériale, mais le rôle de l’armée reste une condition sine qua non pour que la Russie puisse efficacement s’intégrer dans l’économie mondiale et dans les affaires du monde. »

Ce Bloc représente le pire cauchemar du clan Eltsine ainsi que des communistes qui risquent désormais de perdre la majorité de la Douma face à cette nouvelle force politique, qui rassemble déjà le très populaire maire de Moscou, Iouri Loujkov, le président du Tatarstan, Mintimir Chaïmiev, le maire de Saint-Pétersbourg, Vladimir Iakovlev, et même le patron du Parti agraire, Nikolaï Lapchine, qui vient de quitter l’alliance communiste.

Contactez-nous !

Don rapide