Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

AccueilActualité
Brèves

Le satellite français DEMETER, premier pas vers la prévision anti-sismique

La rédaction
visites
1973
commentaires

1er avril 2011 (Nouvelle Solidarité) – Alors que certains persistent à affirmer qu’il n’existe aucun lien entre les activités solaires et les graves perturbations du champ électromagnétique terrestre, les dernières prouesses de l’exploration spatiale battent en brèche cette théorie.

L’analyse des données recueillies par le satellite DEMETER prouve que, bien avant le séisme de magnitude 7 qui frappa Haïti le 12 janvier 2010, certaines indications avaient permis éventuellement d’anticiper une telle catastrophe.

Le micro-satellite français d’observation géophysique DEMETER (Detection of Electro-Magnetic Emissions Transmitted from Earthquake Regions), conçu par le Centre national d’études spatiales (CNES), fut lancé en 2004 à partir du cosmodrome de Baïkonour.

Son objectif est d’étudier l’environnement électromagnétique de la Terre et les perturbations ionosphériques en relation avec l’activité sismique et humaine. Il a notamment permis d’observer à plusieurs reprises l’émission d’ondes électromagnétiques allant jusqu’à perturber l’ionosphère lors du déclenchement de tremblements de terre, bien que les processus en cause dans ces phénomènes ne sont pas encore élucidés.

Or, trois jours avant le tremblement de terre d’Haïti du 12 janvier 2010, DEMETER avait observé des altérations significatives de l’ionosphère.


PNG - 19.5 ko

Le panneau du haut montre la variation de la densité électronique mesurée de nuit à l’altitude du satellite. Le triangle rouge dans le panneau du bas indique le moment où le satellite passe au-dessus du futur épicentre. Une diminution de la densité est localement observée autour de cette position .


Dans un rapport, des chercheurs grecs affirment que la mission DEMETER a permis de constater que le champ électromagnétique terrestre varie intensément dans le mois qui précède les séismes et qu’on observe dans cette période « un accroissement significatif de l’énergie ».

« Ce résultat démontre clairement que le changement énergétique des ondes magnétiques de très basse fréquence pourrait être lié à de puissants phénomènes précurseurs ».

Ils rappellent également que des études théoriques et en laboratoire indiquent que la déformation des roches, sous l’effet de fortes pressions et températures au sein de la croûte terrestre, modifient leurs propriétés électriques et génèrent des charges électriques capables de se propager dans l’atmosphère. Ces charges perturbent l’ionosphère et provoquent des émissions d’ondes électromagnétiques de très basse fréquence (ULF).

Ainsi, les mesures obtenues par DEMETER sur Haïti « révèlent un accroissement significatif, jusqu’à 360% supplémentaire, de la puissance des ondes ULF pendant le mois précédant le séisme principal, en comparaison avec l’énergie de l’arrière-plan ». L’équipe de DEMETER constata des phénomènes semblables dans la période précédant le séisme qui frappa Samoa en septembre 2008. Sept jours avant le séisme, le satellite enregistra « un accroissement des densités et une baisse de la température de l’ionosphère exactement au-dessus du futur épicentre ».

Alors que ce type de recherche s’avère fondamental pour l’avenir de l’humanité, la mission DEMETER a pris fin en décembre 2010 et le satellite s’est éteint en début d’année après plus de 5 ans de bons et loyaux services pour une durée de vie initialement espérée au mieux de deux ans.


Pour creuser :
La ceinture de feu


Voir les 3 commentaires

  • petite souris • 04/04/2011 - 12:09

    la mission DEMETER a pris fin en décembre 2010 et le satellite s’est éteint en décembre 2010 après plus de 5 ans de bons et loyaux services pour une durée de vie initialement espérée au mieux de deux ans

    Comme d’habitude la France est à la pointe de la recherche
    Comme d’habitude le prochain envoi d’un autre DEMETER n’est pas dans les tuyaux !!!!!!!!!!!

    Y-a-t-il quelqu’un au gouvernement qui s’intéresse réellement à cela ????????,

    Répondre à ce message

  • jules • 02/04/2011 - 03:52

    enfin une bonne nouvelle ! je veux dire par la que tous les chemins sont bons pour accéder a la connaissance.
    ceci dit j’ai jamais entedu parler de ça au 20h vous êtes sur de vos sources ? ;-)

    • UN chouka • 02/04/2011 - 18:50

      Pour ma part,il y a assez longtemps, que dans cèrtains blogs,il y avait des suggèstions apuyées autour de ce thème,mis a part ces dèrniers temps ou il falait etre inatentif pour ne rien voir venir .|-)
      Pour autant,je n’ai pas compris les mecanismes ,qui impliquent surement le sens de rotation des planètes,leurs places dans le plan et peut etre la promenade des poussières ,des gaz,et surement de tout plein de choses que je ne connais pas du tout ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 20 octobre le monde
en devenir

Si le monde est réduit aux seules énergies renouvelables, qui par leur faible densité et leur caractère intermittent permettent de produire beaucoup moins que les combustibles fossiles et le nucléaire, la capacité d’accueil de la Terre se réduira brutalement à un milliard d’êtres humains !

En savoir plus

Don rapide