Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Le sommet des Cinq nations de Bichkek

La rédaction
visites
877

Une nouvelle étape vient d’être franchie dans la coopération entre les gouvernements de la Chine , de la Russie et des trois Etats d’Asie centrale, Kirghizistan, Kazakhstan et Tadjikistan .

Les dirigeants de ces cinq pays - Jiang Zemin , Boris Eltsine , Askar Akaiev , Noursoultan Nazarbaev et Emomali Rakhmonov - se sont rencontrés les 24 et 25 août dans la capitale du Kirghizistan, Bichkek. Il y a trois ans que ce groupe de cinq nations s’est constitué à Shanghaï. La résolution du sommet de Bichkek déclare « soutenir la diplomatie de la Doctrine de la Route de la soie » pour « faire revivre la coopération internationale et le développement économique », ainsi que pour « renforcer la paix et la stabilité dans la région ». Elle appelle à la création d’un « monde multipolaire » et au renforcement des Nations unies. Elle insiste aussi sur l’engagement des cinq gouvernements à « lutter contre le terrorisme international, le trafic de drogue, le trafic d’armes, l’immigration illégale et les autres formes de crime transfrontalier, le séparatisme et l’ extrémisme religieux ».

Cette dernière expression est une référence explicite aux activités déstabilisatrices du mouvement des Talibans hors d’Afghanistan, ainsi qu’aux groupes « islamistes » déployés au Tadjikistan, au Kirghizistan, en Ouzbékistan et dans la région du Caucase. Ces groupes tentent actuellement de prendre le contrôle de routes cruciales d’Asie centrale, à travers la vallée de Fergana , dans la région frontalière entre le Kirghizistan et l’Ouzbékistan.

Au cours de ce sommet, les Présidents des cinq pays ont aussi mené des discussions bilatérales. Par exemple, Jiang Zemin et Eltsine « ont discuté des étapes pratiques dans le développement d’un partenariat stratégique entre la Russie et la Chine sur la scène internationale », ainsi que l’a déclaré à la presse le ministre russe des Affaires étrangères Ivanov .

Des discussions sur les questions militaires ont eu lieu en parallèle à Pékin, entre responsables russes et chinois. Le vice-premier ministre russe Ilia Klebanov a discuté de la vente prévue, à la Chine, de chasseurs SU-30 à long rayon d’action, et a aussi « présenté un certain nombre de nouvelles propositions très sérieuses pour la coopération technico-militaire » à Pékin, comme il l’a déclaré à l’agence Itar-Tass le 24 août.

Contactez-nous !