Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité

Le système financier est condamné : le vent du « yen carry trade » tourne

La rédaction
visites
1742

Le « yen carry trade », un dispositif essentiel du système spéculatif se retourne. Les spéculateurs, cherchant à se débarrasser

29 juillet 2007 (LPAC) - Il n’y aura plus d’argent gratuit pour les fous assoiffés.

Le « yen carry trade  », un dispositif essentiel du système spéculatif se retourne. Les spéculateurs, cherchant à se débarrasser des crédits hypothécaires « subprime » et autres investissements à risques vendent ce qu’ils ont pour rembourser les prêts en yen et à bas taux d’intérêt contractés pour aller spéculer de partout dans le monde. Ils sont par conséquent obligés de racheter en masse des yens, ce qui provoque la hausse de la devise japonaise face au dollar et menace les spéculateurs utilisant le carry trade. Le « grand retour de flamme » commence.

Comme lors des explosions récentes de hedge funds, les “leviers inversés” menacent de précipiter la chute de la pyramide spéculative, qui équivaut entre 10 et 50 fois la valeur du yen emprunté au départ.

La Banque de Développement Asiatique (ADB) a publié un rapport le 26 juillet, prévenant que l’Asie, qui a vu un flux de capitaux record de 269 milliards arriver l’an dernier, pour la plupart venant du carry trade, fait elle aussi face à une crise monétaire. L’Australie et la Nouvelle Zélande rapportent des mouvements fort sur leurs monnaies, le dollars néo-zélandais chutant de 5,6 % en deux jours, puisque les spéculateurs se précipitent sur le yen pour rembourser leurs emprunts liés au carry trade.

Brève contenue dans :
Hedge funds, qui veut perdre des millions ?

Contactez-nous !