Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

AccueilActualité
Brèves

Le système financier va-t-il être réorganisé par un ancien nazi spéculateur ?

La rédaction
visites
2777
commentaires

2 décembre 2008 (Nouvelle Solidarité) – C’est à Curitiba, dans l’Etat de Paraná, au Brésil, que se tiendra du 7 au 11 décembre, la grande conférence alternative sur la réorganisation du système financier, appelée des vœux du gouverneur local, Roberto Requiao. Cependant, les experts et les représentants officiels russes, italiens, chinois et brésiliens qui s’y rendront doivent savoir avant d’embarquer que cette initiative est, en réalité, ni plus ni moins qu’un faux-nez de l’oligarchie britannique.

D’abord, l’un des principaux intervenants n’est autre que l’économiste keynésien Thomas Palley, [*] proche collaborateur et adorateur du « spéculateur-philanthrope » (sic) George Soros. Américain diplômé de la prestigieuse université anglaise d’Oxford, Palley a dirigé le Projet pour la réforme de la mondialisation à l’Open society Institute de Soros. Pour lui, son mentor est « un éminent intellectuel » dont « la perspicacité morale et politique est profonde » !

Rappelons que Soros, devenu milliardaire en menant des raids spéculatifs sur les monnaies et les matières premières depuis son hedge fund implanté aux Antilles néerlandaises, est le grand promoteur international de la légalisation des drogues et de l’abolition de l’Etat nation. Soros est un opérateur clé de l’empire financier anglo-hollandais. Son argent et son influence sont au service de la diplomatie parallèle du Foreign Office britannique (FCO), notamment au travers de ses liens avec Lord Malloch Brown, ministre d’Etat au FCO, avec qui il a mis en place le gouvernement Saakashvili en Géorgie et œuvre aujourd’hui pour l’envoi de troupes britanniques dans la région congolaise du Kivu. Soros a été le principal sponsor de la campagne présidentielle de Barack Obama, pour laquelle il a organisé des collectes de fonds depuis 2006. Il œuvre activement pour contenir toute résurgence des politiques de Roosevelt et de LaRouche dans le Parti démocrate américain et à la Maison Blanche._
Bien plus, George Soros a confessé publiquement en décembre 1998, sur la chaîne CBS, que sa collaboration avec les nazis, avec lesquels il a participé à la spoliation et à la déportation des Juifs de Hongrie, était « les moments les plus heureux de ma vie ».

Autres intervenants au programme de la conférence de Paraná, trois anciens du mouvement de LaRouche – Michael Liebig, Paolo Raimondi et Lorenzo Carrasco – ayant rejoint le camp britannique. Escrocs notoires, ils ont convié en juillet dernier, des officiels russes et italiens à Modène, en Italie, pour un séminaire sur un nouveau Bretton Woods, en leur laissant croire qu’ils étaient toujours associés avec LaRouche. De nouveau Bretton Woods, il n’y avait que le nom, puisque leur version ne se différentie en rien des propositions du Premier ministre britannique, Gordon Brown.

Qualifiant ces anciens associés « d’agents britanniques de la pire sorte, semblables au philanthrope nazi George Soros », LaRouche a lancé à l’adresse des participants de cette conférence de Paraná : « Se font-ils de nouveau entraîner dans une opération fasciste ? »

On peut se demander si le gouverneur Requiao était au courant de la présence dans sa conférence d’un représentant de Soros, alors qu’il a récemment déclaré « Je ne vais pas inviter ceux qui sont à l’origine du désastre. » Cependant, plusieurs organisateurs de l’évènement ont déclaré au Comité d’action politique de LaRouche ne pas être au courant ni de l’invitation de Palley, ni de ses liens avec Soros. Mais alors qui l’a invité ?


[*Palley est aussi un grand admirateur de l’économiste américain Irving Fisher (1867-1947), président de la Société américaine d’eugénisme, contrepartie de la Société britannique d’eugénisme, présidée par une autre idole de Palley, Lord Maynard Keynes. Fisher est resté célèbre (et ruiné) pour avoir expliqué, quelques jours avant le krach de 1929, que les marchés n’étaient absolument pas surévalués, mais qu’ils avaient au contraire atteint un nouveau pallier !

Voir les 5 commentaires

  • vasionensis • 06/12/2008 - 09:46

    Bon, on ressorti l’épouvantail du fascisme et du nazisme, ce qui est un peu gênant, ces termes n’ayant plus dans les débats que la fonction de sidérer l’interlocuteur à défaut d’une vraie démonstration.

    Cette chique est mastiquée par les tenants des positions les plus diverses( par exemple par Larouche et par Attali), pour s’en asperger du jus mutuellement, ce qui finit de disqualifier ce vain exrcice.

    Il y avait des relations - fussent-elles sous le signe de la sujétion - entre les nazis et les juifs. Que Soros ait fait le saute-ruisseau n’en fait pas un nazi, et la comparaison avec un gamin assassin est rien moins que pertinente.

    Pour répondre à un autre participant : méfiez-vous des mémoires de guerre. Les gens que vous citez n’ont pas fait la preuve d’une grande rigueur.

    • Bertrand Buisson • 06/12/2008 - 10:14

      Si vous tenez à séparer le passé du présent, et faire comme si l’histoire n’était qu’une matière d’étude morte, il n’appartient qu’à vous, mais ca risque de vous rendre difficile la compréhension de la situation actuelle, d’où une plus grande confusion pour répondre à la question "comment puis-je intervenir ?"

      Quant à Soros, si vous vous étiez documenté, il a expliqué qu’il n’a aucun remord d’avoir fait ça, car de toute façon si ce n’était pas lui quelqu’un d’autre l’aurait fait, un peu comme sur les marchés !

      Maintenant regardez Soros à l’action, et c’est résumé dans cette brève, il n’a pas changé et il s’en fout bien des conséquence sur les humains. Il participe activement et à haut niveau à la destruction de la société humaine et est activement opposé à toute forme de société républicaine (voir son projet de société ouverte, "open society").

    Répondre à ce message

  • Thebault • 02/12/2008 - 21:53

    bonjour,
    Je lis assidument vos articles,je partage beaucoup de vos analyses concernant les origines de ce que nous appelons aujourd’hui "les méfaits de l’empire"mais dans cet article vous affirmez que Soros a collaboré durant la seconde guerre mondiale avec les nazis, expliquez a vos lecteurs comment est ce possible puisqu’il est né en 1930.(source biographie Soros sur Wikipedia)

    • Bertrand Buisson • 03/12/2008 - 00:13

      Si tu lis l’anglais je te conseille le lien ci dessous, où Soros l’explique lui-même :

    • blek • 03/12/2008 - 11:45

      Reportez-vous aux ouvrages de Christian Bernadac sur la machine nazie,ou encore l’expérience de Martin Gray relatée dans son livre "au nom de tous les miens" .

      Le but de Martin Gray était de " rester debout", et non pas de servir les Maitres nazis.

      Soros avait 14 ans en 1944 et il aimait faire le Courrier pour le Conseil Juif crée par Eichmann.Le père de Soros voulait qu’il arrête ça, mais le jeune Georges Soros voulait continuer ; il savait donc ce qu’il faisait , ce qui accrédite ce que dit Larouche.

      N’oubliez pas que des enfants de 10 ans ont torturé d’autres enfants dans les camps.
      Et pour revenir à notre époque, il n’y a pas si longtemps dans le métro parisien un enfant de moins de 10 ans a tué un adulte au couteau !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Don rapide