Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Le terrorisme servira-t-il à sauver les banques ?

La rédaction
visites
1448

30 juillet 2008 (LPAC) – Un certain nombre d’indications nous portent à croire qu’une « stratégie de la tension », qui a mis à feu et à sang l’Italie et d’autres pays d’Europe dans les années 1970, est en voie de réactivation.

Des attentats de grande envergure permettraient d’obtenir le consentement des populations à la mise en place d’un appareil de sécurité, qu’elles n’accepteraient pas forcément dans des conditions normales. Cet « état d’urgence » face au chaos, viserait à empêcher toute remise en cause de la mainmise financière sur l’économie mondiale. Dans ces opérations, le rôle du géant de l’armement et du renseignement britannique BAE Systems ne doit pas être sous-estimé.

Si les faits qui suivent ne sont pas formellement liés, la densité de leur timing conforte notre hypothèse.

  • TURQUIE – Le modus operandi des attentats sanglants du dimanche 27 juillet à Istanbul, tuant et blessant respectivement 15 et 154 personnes, quand l’explosion d’une bombe de capacité moindre fut suivie de celle d’une plus importante, massacrant les services de secours arrivant sur les lieux, indique le professionnalisme des auteurs. Si le PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan) est systématiquement tenu pour responsable, les attentats ne sont pas forcément sans lien avec le réseau Ergenekon qui, selon certains, est sous la coupe de la structure Gladio au sein de l’OTAN et des réseaux anglais datant de l’époque des Jeunes Turcs.
  • INDE – Le vendredi 25 juillet à Bangalore et le samedi 26 juillet à Ahmedabad, dans la province de Gujurat, une série de 16 bombes a également semé la terreur, tuant 46 personnes et en blessant une centaine. On prétend officiellement que ces attentats prouvent qu’un grand nombre de musulmans locaux ont été recrutés par des groupes d’activistes ; mais le recours à des détonateurs à circuit intégré, une technologie complexe, fait croire les enquêteurs à l’existence d’une piste étrangère.
  • IRLANDE – D’après le quotidien britannique The Guardian du 28 juillet, le service secret MI-5 et d’autres services de sécurité anglais affirment que la plus grande menace contre l’Angleterre ne provient pas de terroristes islamiques, mais de factions dissidentes de l’IRA (Armée républicaine irlandaise). Ainsi, 60% de toutes les communications interceptées, y compris lors d’écoutes illicites, révèlent l’existence de cette menace dans ces milieux. Les autorités anglaises affirment qu’il existe un plan pour assassiner des officiers de police catholiques en Irlande du Nord, action qui servirait de prétexte aux durs de l’IRA pour reprendre du service, et qui pourraient ainsi se venger sur leurs anciens camarades du Sinn Fein, qu’ils considèrent comme des traîtres. Personne n’ignore le rôle que le Sinn Fein a joué pour la victoire du Non au traité de Lisbonne…
  • IRAK – Lundi 28 juillet, un kamikaze a fait exploser sa ceinture d’explosifs à Kirkûk, tuant au moins 22 personnes et en blessant 187 autres.
  • ETATS-UNIS – Un conseiller de John McCain a fait sensation en affirmant que des attentats terroristes feraient triompher son candidat. La déclaration créa un tel scandale que McCain en personne a dû s’en excuser.
  • ETATS-UNIS – Un article de Pierre Thomas dans ABC News du 28 juillet, porte le titre : « Les Etats-Unis passent à un état d’alerte plus élevé », et affirme que l’administration américaine, sans faire trop de bruit, a massivement accru l’état d’alerte anti-terroriste. Les services américains craignent que le groupe terroriste al-Qaida cherche à profiter d’un certain nombre d’événements de masse d’ici juillet 2009, dont les jeux olympiques de Pékin. Notons que le gouvernement chinois vient de prendre des mesures contre certains éléments ouighours, historiquement sous un fort contrôle anglais. Rappelons aussi que la prise d’otage lors des jeux olympiques de Munich en 1972, avait joué un rôle important dans le changement de paradigme culturel de ces années. L’article mentionne également les Conventions démocrate et républicaine, l’élection présidentielle américaine et la période de transition entre l’administration sortante et la nouvelle. Cette « Period of heightened alert (POHA) » (période d’alerte élevée) s’étendrait d’août 2008 à juillet 2009.
  • FRANCE – En France, il est utile de noter le vol de 29 kg de Semtex, un puissant explosif, et de détonateurs sur un site mal surveillé de la sécurité civile en banlieue lyonnaise. C’est dans la même région que trois voitures d’un laboratoire de recherche furent brûlées, un acte revendiqué par le Animal Liberation Front (ALF) un groupuscule terroriste d’origine anglaise.

Pour creuser le sujet : focus

Contactez-nous !