Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité

Législative partielle à Dresde : une élection pour changer le monde !

La rédaction
visites
563
commentaire
par Alexander Pusch

Après les élections législatives décisives du 18 septembre, il reste une autre bataille à mener, une bataille d’importance stratégique non seulement pour l’Allemagne, mais pour le monde entier. Suite au décès de l’un des candidats, le scrutin dans la circonscription de Dresde-Sud, dans le Land de Saxe, a été reporté au 2 octobre. Or ce scrutin est capital à cause de la campagne du Mouvement des droits civiques-Solidarité (BüSo, notre parti frère en Allemagne) d’Helga Zepp-LaRouche et de sa candidate « directe », Katarzyna Kruczkowski, membre du Mouvement des jeunes larouchistes (LYM), qui est bien décidée à être élue au Bundestag.

En campagne depuis maintenant trois mois, le LYM a mené un vigoureux effort pour se faire entendre dans un environnement façonné par une véritable « dictature des médias ». Dans les quartiers résidentiels, les universités et les gares, nous avons attiré l’attention de la population sur les véritables enjeux de cette élection. Dans les centre-villes, nous avons fait entendre un choeur formé au bel canto, chantant des canons allemands dont les paroles avaient été remplacées par un texte politique, appelant par exemple les citoyens à se réveiller au moment où le vice-président américain Dick Cheney planifie une guerre contre l’Iran. D’autres réclamaient la création de crédit public pour les infrastructures.

Le fait que le BüSo ait plus que doublé son score par rapport aux dernières élections, alors que les deux grands partis ont fortement reculé, montre que notre moment est venu. Un message clair du 18 septembre est le rejet du projet néo-conservateur et néo-libéral de démantèlement de l’Etat social, ce qui représente une victoire pour la population allemande. Il est important de le situer dans le début du changement de paradigme reflété dans le « non » français au projet de Constitution européenne. De même, l’évolution perceptible au Congrès à Washington, à travers l’intervention soutenue du mouvement larouchiste et de Lyndon LaRouche en personne, renforce la dynamique de changement dans laquelle se déroule la campagne de Dresde.

E n g a g é dans cette campagne comme jamais auparavant, le BüSo est déjà présent dans toute la ville. Les jeunes larouchistes vont à la rencontre des habitants, leur expliquant l’importance de voter BüSo et Katarzyna Kruczkowski, face à l’effondrement imminent du système financier international. La population est appelée, par son vote, à faire échec à la politique de guerre permanente de Cheney. Les jeunes se rendent dans les zones résidentielles, avec des voitures équipées de mégaphones diffusant de la musique classique et des messages politiques, provoquant la curiosité des résidents qui affluent de partout.

Curieusement, aucun des autres partis ne fait véritablement campagne, estimant que cette élection n’est somme toute pas très importante, tandis que les médias tentent de convaincre la population que son vote ne changera rien. Mais la culture et l’histoire de Dresde ne permettent pas aux gens d’avaler n’importe quoi. C’est dans cette ville qu’une foule immense a accueilli le chancelier Kohl en 1989, au lendemain de la chute du Mur, préfigurant la réunification allemande. La population sait distinguer entre ce qui se passe dans les rues et la réalité virtuelle que leur téléviseur voudrait leur faire accroire.

Le sens de la justice et l’héritage de la culture classique sont très forts ici. Les habitants de Dresde pourraient provoquer un séisme le 2 octobre en élisant une représentante de LaRouche au Parlement de la première nation européenne. Ils ont déjà prouvé leur capacité à s’organiser autour d’un projet d’intérêt général, en autofinançant et en rebâtissant eux-mêmes la fameuse Frauenkirche, l’église détruite par les bombes incendiaires britanniques en 1945.

A partir de cette ville, une onde de choc pourrait se répandre à travers l’Allemagne et le monde, si Dresde décidait de voter pour le BüSo et Katarzyna Kruczkowski, un vote qui serait entendu dans le monde entier.

Contactez-nous !

Don rapide