Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire
Accueil Actualité

Les Allemands victimes de l’escroquerie des énergies renouvelables. Et nous ?

La rédaction
visites
1399
commentaires

Une quarantaine de fournisseurs allemands ont déjà annoncé de fortes hausses des prix du gaz, de l’électricité et du fioul domestique pour l’automne. Cette décision est due avant tout à une modification de la loi sur les énergies renouvelables, qui garantit aux producteurs un certain prix par kwh d’énergie produite à partir de sources renouvelables, au dépens des autres formes. La charge supplémentaire moyenne pour un ménage de 4 personnes dépassera les 100 euros en 2013, soit près de 10 % de plus qu’en 2011. Au cours des 12 derniers mois, pas moins de 200 000 ménages ont vu leur alimentation énergétique suspendue, au moins temporairement, faute de pouvoir payer la facture.

Mais ce n’est là que le début. L’abandon total de l’énergie nucléaire n’est censé être compensé que par d’onéreux investissements dans des sources « renouvelables » inefficaces, y compris au moins 3000 kilomètres de nouvelles lignes de transmission, rendues nécessaires par la quasi impossibilité de stocker de l’électricité, produite de manière aléatoire par l’éolien et le solaire. La facture énergétique moyenne pour les ménages pourrait doubler dès 2020, et devenir inabordable pour les ménages les plus modestes et les petites entreprises industrielles (qui n’ont pas droit aux mêmes remises de prix que les grandes industries).

Globalement, cette politique pénalisera de plus en plus l’industrie allemande, qui paye déjà les prix les plus élevés en Europe. Le plus grand fournisseur, E.on, est particulièrement vulnérable, avec ses 40 % d’énergie d’origine nucléaire. Elle gère pour son propre compte six centrales nucléaires et cinq autres partiellement. Le revenu total issu du secteur nucléaire, qui s’élève aujourd’hui à plusieurs milliards d’euros par an, déclinera continuellement dans les prochaines années pour disparaître avec la fermeture de la dernière centrale en 2021.

Le passage à l’énergie renouvelable se fait à perte, et ne survit que parce qu’il est lourdement subventionné par le gouvernement et, via le prix de l’énergie, par le consommateur. Le coût net supplémentaire des renouvelables en Allemagne est évalué entre 18 et 20 milliards d’euros.

Le deuxième fournisseur d’électricité, RWE, a décidé de fermer complètement sa filière nucléaire et de ne plus construire de centrales nucléaires, même à l’extérieur de l’Allemagne. Il ne prévoit pas non plus de nouvelles centrales conventionnelles, car la politique du gouvernement rend le charbon et le gaz non compétitifs.

Par ailleurs, Südweststrom, un conglomérat d’une quarantaine de fournisseurs, vient d’annoncer l’annulation de la construction d’une nouvelle centrale à charbon de 1800 mégawatts, parce que l’investissement ne pourra pas être rentabilisé. L’obsession du gouvernement Merkel pour les énergies renouvelables, sans égal nulle part ailleurs ni en Europe ni dans le monde, est un désastre préprogrammé pour le pays.

Voir les 6 commentaires

  • DUPARC Georges-Louis • 24/07/2012 - 23:10

    Monsieur l’anonyme,
    Ddéfendre la poursuite du nucléaire et se déclarer pour sa reprise dans les pays qui l’abandonnent, est la même chose que préférer continuer à manger des céréales, des légumes et des fruits empoisonnés par les pesticides, parce que ça demande un effort de réflexion et de financement de nouvelles techniques pour installer une alternance qui ne porte plus gravement atteinte à la santé, comme c’est le cas aujourd’hui
    Par ailleurs, Les éoliennes et le voltaïque ne sont pas les seules énergies, à notre disposition.
    Qui a seulement entendu parler d’une super-éolienne qui fourni l’énergie de 500 des seules dont on nous parle, ces usines à gaz bruyantes et assistée au pétrole.
    Des énergies gratuites et infinies ont été découvertes depuis des décennies par des chercheurs,qui ont été baillonnés, persécutés, assassinés, et leur inventions cachées au public.
    Elles révolutionneraient radicalement tout, et très vite, mais on n’en parle pas, on le garde caché, même dans les milieux écolos, corrompus comme les autres.
    Notre terre est déjà devenu une bombe dont l’explosion est imminente.
    Nous sommes sous la menace de désastres naturels à cause du déséquilibre écologique provoqué par les hommes : Désertifications, séïsmes, tsunamis, inondations, tornades, montée des eaux des océans, etc...
    Einstein disait : "On dit que deux choses sont infinies ; l’Univers, et la bêtise humaine...mais pour l’Univers je ne suis pas sur."
    Alors vous voulez continuer le nucléaire !? Le désastre humain de fukushima, ne vous a pas suffit ?
    Mais, c’est vrai que vous n’y étiez pas et les effets ne sont pas visibles hors du pays martyrisé.
    C’est pour ça ! Vous n’aurez un cancer que d’ici 5 à 10 ans, et en plus, vous ne comprendrez même pas pourquoi.
    A moins que vous mourriez avant de la même bêtise, pour avoir traversé la rue sans regarder.
    Vous voulez garder cette énergie qui peut faire disparaître l’humanité de la surface de la terre...pour économiser quelques centimes sur une facture.
    Quelle cerveau supérieur ! Quelle capacité visionnaire !
    Il faut vraiment être aussi stupide qu’inconscient pour défendre un tel point de vue.
    Et ce n’est pas le Japon qui est moins bête que l’Allemagne, de redémarrer les centrales ! C’est par l’avidité sans honte que les criminels, qui auraient du être éxécutés essaient de recommencer à tirer profit de leur centrales.
    Car les pauvres japonais, qui ne sont en effet pas bêtes ont été 170.000 à descendre dans la rue pour ’y opposer. Donc en plus d’être des idiots, les auteurs de ces "articles ?" sont des menteurs !

    • Pic et Puce • 27/07/2012 - 22:08

      Et ces voitures électriques produites par GM et Toyota dans les années 90 et qui furent, sur ordre des lobby du pétrole, détruites. Elles donnaient entière satisfaction à leurs utilisateurs qui n’avaient d’ailleurs droit que de les louer, pas de les posséder. On ne parle plus trop des centrales nucléaires de 4ème génération qui utilisent le thorium qui produisent, paraît-il très peu de déchets.

    • Hébus • 30/07/2012 - 17:37

      « Des énergies gratuites et infinies ont été découvertes depuis des décennies par des chercheurs »
      Vous avez des exemples à donner ?

    Répondre à ce message

  • Proportion • 25/07/2012 - 17:44

    Duparc :

    Un peu de proportion serait de mise dans vos jugements à l’emporte pièce...

    Vous dites :
    « Alors vous voulez continuer le nucléaire !? Le désastre humain de fukushima, ne vous a pas suffit ? »

    D’abord, il semble que vous ayez manqué un « détail » important : à Fukushima, il ne s’est s’agit point d’une catastrophe nucléaire, mais d’une catastrophe NATURELLE (eh oui, la ’nature’ est loin d’être gentille gentille comme un bobo de la ville peut l’imaginer... après tout, il y a eu 5 disparitions de masses d’espèces vivantes sans que l’humain ni soit pour quoique se soit...) : ce fut un tsunami, équivalent de plusieurs bombes nucléaires. qui fit TOUS les morts, soit plus de 16 000 à Fukushima sont dus à cette catastrophe naturelle (et toutes les photos de destruction de la ville sont aussi dus à cette catastrophe naturelle).

    Combien de mort à cause des centrales nucléaires ? 0

    Tient, par comparaison, le tremblement de terre à Haïti a tué 300 000 personnes : combien ça coûte le non développement et la pauvreté ? Car dans un tremblement de terre équivalent à San Francisco, ce fut moins de 100 morts et une reconstruction, grâce aux moyens techniques disponibles très rapides (comme avoir accès à des pelles mécaniques ; électricité courante ; de pouvoir construire des édifices solides résistants aux tremblements de terre) sans le million de déplacés comme à Haïti : c’est un scandale, mais dans l’ordre des proportions, il semble que les anti-nucléaires qui prétendent être pour la vie ne se préoccupent jamais de cause de mort d’autant plus dangereuse que sont la pauvreté et le sous-développement qui rendent très fragiles les populations face aux catastrophes naturelles, aux épidémies, etc.

    Les niveaux de radiation ? Il y a un ’monitoring’ constant et déjà plusieurs zones sont sous les 20 mSV annuel, donc peuvent y retourner sans problème (il faut plus de 200 mSV annuel pour observer un quelconque effet ; mais par précaution, les mesures de sécurité sont toujours drastiques).

    Sur plus de 60 ans, le nucléaire, incluant Tchernobyl a causé moins de morts que la plupart des autres formes d’énergies par KWatt/heure produit : ainsi, où sont les écolos pour dénoncer et ’fêter’ annuellement l’hydroélectricité qui tua d’un seul coup plus que Tchernobyl quand le barrage Banquiao céda entrainent plus de 171 000 morts et la perte de maisons pour 11 millions de personnes ? Personne n’a peur irrationnellement, car on connait les causes de l’évènement et toutes les mesures sont prises pour pas que ça ne se répètent. De même, à chaque années, il y a des milliers de mineurs dans le charbon qui meurent et tout le monde s’en fou éperdument, les écolos en premier. Les campagnes contre le charbon sont toujours contre le CO2, et non contre les conditions souvent déplorables de sécurité dans les mines du Mexique à la Chine, voir même des USA.

    De même dans le nucléaire : au niveau technique, c’est même surprenant que toutes les centrales du site aient résistées à un tremblement de terre aussi fort ! C’est vraiment le Tsunami qui a achevé les centrales affectées (remarquer que les centrales plus hautes non pas eu le problème ; un simple mur en béton de quelques mètres plus haut aurait évité les problèmes dus à l’eau du tsunami).
    De plus, il s’agissait de vielle centrale n’ayant pas tous les capacités des nouvelles (comme un système de pompes vétustes ; avec le nouveau, il n’y aurait pas eu de problème de refroidir le réacteur). Donc, si vous étiez quelque peu rationnel, vous feriez une analyse approfondie des causes (et on peu le faire, eh oui, l’humain est capable de trouver les causes et effets), et avant de tout jeter à la poubelle, une énergie fascinante, car savez-vous d’où vient le surplus dans l’énergie nucléaire ? Einstein, qui eut horreur que vous le citiez à tord et à travers, a émis la fameuse formule suivante :
    E=MC2. Il y aune équivalence énergie-matière : donc lorsqu’il y a fission (et encore lors de la fusion), le poids totale de l’uranium 235 est plus élevé que le poids totale des produits de fissions : il a eu transformation de matière en énergie !!! C’est pourquoi la densité de l’énergie y est incroyablement plus élevé (ie C2 est la vitesse de lumière au carré ; donc même un micro gramme de matière contient énormément d’énergie !). 1g d’Uranium vaut 3 tonnes de charbon (3 000 000 de fois plus !).

    Mais pourquoi voulez-vous rester avec le type de centrale que nous avons actuellement ? Vous ne semblez pas nier que nous puissions faire de nouvelles découvertes et même mieux dans différents secteurs (comme l’éolien). Mais alors, pourquoi pensez-vous qu’il en serait autrement pour le nucléaire ? La techno Westinghouse est vielle et on peut, déjà, faire beaucoup mieux (mais il faut des pouvoirs publiques dignes de ce nom avec vision..) ; les réacteurs aux thorium, les réacteurs de 4e génération qui physiquement ne peuvent pas imploser, recyclage des peu de déchets que génèrent l’industrie (et oui, n’en déplaise aux anti-nucléaires professionnels, du fait de la très grande densité énergétique produite par le nucléaire, à production d’électricité équivalente, le nucléaire génèrent très peu de déchet et moins de déchets toxiques que l’industrie informatique par exemple ou chimique ; mais encore-là, les écolos,souvent mû par le malthusianisme, s’en foute : c’est qu’ils savent que le nucléaire, la fission, mais encore mieux la fusion, va contre leur vision simpliste d’un monde limité en ressource, en énergie ; ils voudraient que l’univers soit autant borné que leur petit esprit... )
    Bref, on serait fou de se priver d’un énergie naturelle (et oui, à quoi pensez-vous que carbure notre soleil et les étoiles, sinon à coup de fission et de fusion nucléaire ??).

    Pour votre énergie gratuite : tout ouie je suis, à défaut de pouvoir le faire techniquement, pouvez-vous au moins donner le principe physique ? Au dernière nouvelle, dans l’univers, l’énergie « gratuite », le mouvement perpétuelle n’existe pas.

    Répondre à ce message

  • Pic et Puce • 24/07/2012 - 21:04

    Il y a manifestement une volonté de " casser " l’Allemagne qui est le moteur de l’Europe tout comme l’abandon du Deutsch Mark fut un facteur de mise sous tutelle de ce pays par la finance anglo saxonne. Rappelons que toute émission de nouveaux Euros se fait par l’intermédiaire de la Banque fédérale américaine...

    Répondre à ce message

  • petite souris • 25/07/2012 - 00:06

    .... toujours pareil !!!!

    C’est le consommateur qui paye le prix fort
    Le consommateur qui n’a pas d’autre choix
    Ah ! si ! il peut râler ... mais depuis plusieurs décennies on lui a fait de la pédagogie-bourrage de crâne en le culpabilisant
    .... et maintenant qu’ il est à point il se fait saigner pardon plumer !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Déplier les commentaires||Replier les commentaires
Contactez-nous !

Don rapide