Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Les Britanniques rêvent de remplacer le dollar par les DTS

La rédaction
visites
1373

1 avril 2010 (Nouvelle Solidarité) — Le plus important think-tank de l’Empire britannique, le Royal Institute for International Affairs (RIIA plus connu sous le nom de Chatham House), avait lancé en 2007-2008 un projet destiné à torpiller le « Nouveau Bretton Woods » proposé par Lyndon LaRouche pour réformer le système financier international.

Dans ce but, un texte baptisé « Crise et réforme de l’architecture financière internationale », avait été préparé pour le sommet du G20 à Londres, sommant d’entreprendre au plus vite l’indispensable « régulation de la finance mondiale »ainsi que des mesures immédiates de renflouement hyperinflationniste. Plus précisément, le document préconisait l’extension des droits de tirages spéciaux (DTS), comme monnaie supranationale, et l’octroi au Forum de stabilité financière (FSF) de davantage de pouvoir. Ces recommandations ont effectivement été adoptées par le G20.

Aujourd’hui, Chatham House propose d’aller plus loin encore dans cette voie, « au-delà du dollar ». Tel est le titre d’un nouveau rapport, présenté et débattu lors d’un séminaire à huis clos le 17 mars à Londres, qui appelle à élargir le rôle des DTS, à écarter les gouvernements des instances dirigeantes du FMI et à mettre ce dernier sous la coupe d’un comité de banquiers « indépendant ». On recommande même de laisser les institutions financières privées utiliser les DTS, tout en créant un système parallèle qui supplante graduellement le dollar.

Le rapport de Chatham House conseille de « prendre les dispositions nécessaires pour augmenter l’utilisation et la demande en DTS, au-delà des cercles officiels, dans la finance et le commerce internationaux : le FMI devrait permettre l’ouverture, par des acteurs du secteur privé, de comptes bancaires en DTS (…) On devrait encourager le développement d’instruments financiers libellés en DTS et de marchés sur lesquels les échanger. »

En outre, le rapport appelle à augmenter la quantité de DTS disponible, en vue de « réduire peu à peu l’accumulation de dollars », ainsi qu’à la création d’un nouveau comité pour recommander régulièrement de nouvelles allocations de DTS. Les décisions de ce comité devraient être « indépendantes et justes. Il pourrait être présidé par le directeur général du FMI et composé des dirigeants des banques centrales dont les monnaies constituent les DTS, accompagnés d’experts indépendants pour permettre des prises de décision indépendantes. »

La coordinatrice du projet, Mme Paola Subacchi, a déclaré lors d’une interview : « Le rapport est clair ; il n’y aura pas de Nouveau Bretton Woods, mais des ajustements et des changements vers un système plus flexible. » Cependant, contrairement à ce que le texte de Chatham House affirme, il n’y aura pas de « transition en douceur » vers une nouvelle monnaie de réserve mondiale. De tels « ajustements »en douleur ressemblent étrangement au type de Nouvel âge des ténèbres qu’anticipe le géopoliticien britannique Niall Ferguson.



Contactez-nous !