Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 11 décembre - Miracle économique chinois : l’importance de la séparation stricte des banques Lire Flash : 8 décembre - Référendum en Italie : une nouvelle claque pour l’UE Lire Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire
Accueil Actualité
Brèves

Les Etats du golfe rejettent la guerre folle de Cheney en Iran

La rédaction
visites
866
commentaire

Les dirigeants du Conseil de coopération du golfe arabe (GCC) ont tenu hier une réunion à Ryhad, afin de discuter de la récente visite du vice président étasunien Dick Cheney et du président iranien Mahmoud Ahmedinejad dans la région.

(EIRNS) Les dirigeants du Conseil de coopération du golfe arabe (GCC) ont tenu hier une réunion à Ryhad, afin de discuter de la récente visite du vice président étasunien Dick Cheney et du président iranien Mahmoud Ahmedinejad dans la région.

Abdulrahman Al-Atiya, secrétaire général du GCC, a déclaré à la presse après le sommet : « les dirigeants du GCC ont discuté des détails de la visite dans la région du vice-président étasunien Dick cheney, et ont été minutieusement informés par les dirigeants des Emirats Arabes Unis et d’Oman au sujet de leurs discussions avec le président iranien Mahmoud Ahmedinejad ».

Le communiqué final a appelé à « la nécessité de trouver une solution pacifique à la question du programme nucléaire iranien qui peut épargner à la région de nouvelles tensions ».
Al-Atiya a dit que « les six dirigeants ont discuté des dangers posés par une attaque militaire contre l’Iran », et a réaffirmé que « le Sommet renouvelait son engagement concernant la position de principe du GCC puisqu’il ne supporterait pas de frappes militaires contre l’Iran ».

Al-Atiya n’a pas révélé de détails concernant les discussions entre les Emirats Arabes Unis et Oman et le président iranien, mais a signalé que la visite d’ Ahmedinejad était « centrée sur la volonté iranienne de développer des relations amicales avec les pays du Golfe ».

Il a aussi déclaré que « les dirigeants du GCC ont exprimé leurs espoirs pour que les Etats-Unis et l’Iran utilisent leurs prochaines discussions (sur l’Irak) afin d’atteindre des objectifs qui amélioreront la sécurité et la stabilité de la région. »

Contactez-nous !

Don rapide