Solidarité & progrès

Le parti du travail humainTel. 01 76 69 14 50

AccueilActualité
Brèves

Les Israéliennes retiennent les leçons d’Aristophane

La rédaction

Le nombre de soldats et d’officiers de réserve israéliens qui ont signé la lettre notifiant leur refus de servir dans les territoires occupés, approche rapidement les 400. Déjà, 10 soldats ont été emprisonnés pour avoir refusé de servir en Cisjordanie et dans la Bande de Gaza. Bien qu’ils soient une minorité, l’impact des actions de ces réservistes sur la société israélienne ne doit pas être sous-estimé. A présent, on assiste à une initiative significative et courageuse de la part des mères, femmes et fiancées des réservistes, qui a été rapportée dans le Ha’aretz du 15 mars sous le titre Lysistrata 2002, en référence à la comédie d’Aristophane.

Ces femmes veulent mettre fin à l’occupation illégale des territoires palestiniens ainsi qu’à la transformation de leurs maris et de leurs fils en soldats d’occupation. L’une des mères qui soutient l’action des réservistes n’est autre qu’Ofra Mayerson, mère de deux officiers de réserve et femme du général en retraite Rafael Eitan. Ce dernier, l’une des personnalités israéliennes les plus à droite, était chef d’état-major quand Ariel Sharon était ministre de la Défense pendant la guerre du Liban. Shoshan Brosh-Weitz, l’une des femmes qui forment le groupe de soutien aux réservistes Re’ot, dit que les femmes peuvent changer la situation si « nous apprenons à nous interposer sans relâche » - précisant que le service militaire dans les territoires corrompt moralement les soldats israéliens.

Rejoignez la mobilisation !

La chronique du 25 avril le monde
en devenir

Don rapide