Solidarité&progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

Flash : 24 avril - Jacques Cheminade : « Mon exemple, c’est le général de Gaulle partant à Londres » Lire Flash : 7 avril - Jacques Cheminade au Liban reçu par le Président Michel Aoun Lire Flash : 1er avril - A Bondy, Jacques Cheminade engage un dialogue citoyen sur les banlieues Lire
AccueilActualité
Brèves

Les agriculteurs irlandais intensifient la campagne contre le Traité de Lisbonne

La rédaction
visites
990
commentaire

28 mai 2008 (Nouvelle Solidarité) – Avec l’approche du référendum qui va avoir lieu dans deux semaines en Irlande, l’Association des agriculteurs irlandais (IFA) a intensifié sa campagne contre le Traité de Lisbonne avec une déclaration en dix points qui a été publiée en annexe du quotidien l’Irish Examiner.

Attaquant plus particulièrement le rôle du commissaire européen au Commerce, Peter Mandelson, qui a sacrifié les intérêts des agriculteurs irlandais à un accord avec l’OMC, la déclaration affirme que les politiques de Mandelson de coupes dans les subventions à l’agriculture vont :

1) signifier l’abolition de la Politique agricole commune ;

2) mener à la destruction du modèle d’exploitation familiale de l’agriculture européenne ;

3) remettre dans les mains des agriculteurs sud-américains, des expéditeurs internationaux et des traders, le marché de nourriture européen ;

4) pousser à bout la sécurité alimentaire, les standards de santé des animaux, les conditions de travail et la dégradation de l’environnement ;

5) signifier un prix du bœuf à 2 euros le kg, et l’abattage d’un million de vaches laitières ;

6) mener à un prix du lait à 24 centimes d’euros le litre et à une augmentation des importations de produits laitiers ;

7) faire augmenter les importations d’agneau de Nouvelle Zélande et d’Australie qui détruiront l’industrie du mouton ;

8) engendrer des pertes de porcs, de volailles et de grains ;

9) signifier que l’Irlande perdra 50000 agriculteurs et 50000 autres postes dans des secteurs annexes ;

10) engendrer une perte de 4 milliards d’euros pour l’économie irlandaise.

La campagne est menée avec des affiches collées à travers toute l’Irlande, présentant le visage de Mandelson comme l’ennemi (britannique) numéro un des Irlandais (pas seulement des agriculteurs).


Pour approfondir, vous pouvez consulter notre focus sur le Traité de Lisbonne en cliquant
ici

Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

Don rapide