Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Les alliances multipolaires de Paris contre le parti du BAC

La rédaction
visites
649
commentaire

La décision française visant à boycotter le boeuf britannique à cause de la maladie de la vache folle, a provoqué ces dernières semaines des relents de xénophobie antifrançaise outre-Manche. On a en effet vu la presse orchestrer une propagande de haine contre la France, les ministres appeler à un contreboycott de produits français et les pions britanniques dans l’Union européenne publier, juste au bon moment, un rapport accusant les Français de nourrir leurs troupeaux avec des eaux usées.

Bien que des représentants des deux gouvernements aient fait chacun des pas en direction d’un compromis, cette crise est caractéristique d’une opposition grandissante entre la France et les intérêts du BAC. Cette opposition devient de plus en plus évidente au regard de toute une série de récentes initiatives diplomatiques françaises.

Tandis que le groupe BAC s’active à promouvoir une nouvelle Guerre froide, notamment contre la Russie et la Chine, la France tâche de renforcer sa coopération avec ces pays. On le voit dans l’amélioration de ses relations avec la Chine et sa décision française de la soutenir contre le déploiement d’un système de défense antimissiles.

La visite officielle du président iranien Khatami, quatre mois avant des élections législatives cruciales en Iran - où les réformistes et les intégristes sont au coude à coude -représente aussi une intervention hautement symbolique de la France en faveur du courant réformiste. Les relations économiques, qui n’ont jamais cessé depuis 1979, sont, semble-t-il, excellentes à en juger le travail intensif de Total dans ce pays, en collaboration avec les compagnies russe Gazprom et malaisienne Petronas, ainsi que celui d’Elf. Un contrat portant sur la livraison de 100 locomotives d’Alstom a été signé lors de la visite de Khatami.

Malgré l’hostilité anglo-américaine, la France a aussi considérablement multiplié ses initiatives envers l’Afrique, notamment en tentant d’organiser une conférence des Grands Lacs au Kenya. Les visites effectuées par le ministre de la Coopération Charles Josselin auprès d’Arap Moi au Kenya et de Désiré Kabila en République démocratique du Congo à la mi-octobre - la première visite d’un membre du gouvernement français dans ce pays depuis la prise de pouvoir par Kabilasont très significatives. Selon Le Figaro du 18 octobre, il y aurait même des discussions à propos d’un axe « Paris-Tripoli-Khartoum » pour tenter de résoudre certains problèmes en Afrique.

Mentionnons aussi dans ce contexte la proposition du président Chirac l’été dernier d’organiser une conférence de la paix et du développement pour l’ensemble des pays méditerranéens, pour réunir autour d’une même table des pays comme Israël, l’Algérie, la Libye, l’Egypte et le Maroc. La France a renoué de bonnes relations avec les présidents algérien Bouteflika et libyen Khadafi, et les relations sont excellentes entre Chirac et le nouveau roi du Maroc Hassan VI, auquel le Président français a rendu visite fin octobre.

Les Français s’activent donc sur chaque front diplomatique pour contrer le parti de la guerre de l’oligarchie anglo-américaine.

Il s’agit aussi de remplir le vide laissé par un Président américain dont on considère qu’il n’est plus en mesure d’imposer ses propres initiatives de politique étrangère, et cela à un moment où les observateurs européens s’attendent à un krach de Wall Street que le vieux continent espère éviter.

Contactez-nous !

Don rapide