Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race. Les informations que nous diffusons visent à vous faire joindre notre combat en le faisant devenir aussi le vôtre.

La campagne
présidentielle
Cheminade 2017
Flash : 2 décembre - La République se rappelle qu’elle a besoin de savants ! Lire Flash : 2 décembre - Sur le renoncement de François Hollande Lire Flash : 2 décembre - François Fillon veut six fois moins de communes et zéro départements Lire
Accueil Actualité
Brèves

Les amitiés de Sarkozy avec l’ultra-droite israélienne

La rédaction
visites
935

Dans un commentaire présenté sur le site Internet du Ynet, le président du parti du Likoud, Benjamin Netanyahu, salue avec une grande joie la victoire électorale de Nicolas Sarkozy. Voici quelques citations révélatrices :

(EIRNS) Dans un commentaire présenté sur le site Internet du Ynet, le président du parti du Likoud, Benjamin Netanyahu, salue avec une grande joie la victoire électorale de Nicolas Sarkozy. Voici quelques citations révélatrices :

« Sarkozy et moi, nous nous sommes rencontrés il y a six ans grâce à un ami commun, Meir Haviv, l’un des gestionnaires de l’organisation de coordination de la communauté juive en France. J’ai senti une chimie immédiate se faire entre nous, et nous nous sommes rencontrés de nombreuses fois depuis, notamment lors d’un dîner à Jérusalem durant sa récente visite en Israël.

« Nous nous sommes rencontrés une heure lorsque je suis passé à Paris il y a plusieurs semaines, bien qu’il fut au beau milieu d’une campagne électorale. Le courant passe entre nous parce que nous regardons beaucoup la réalité en face, d’abord et avant tout en matière de perceptions internationales, sociales et économiques.

« Sarkozy a une attitude positive vis à vis d’Israël et une attitude de soutien vis à vis du peuple juif, mais il sera d’abord et en premier lieu le Président de la France. »

Netanyahu en vint à dire que la politique française « ne sera plus caractérisée par un réflexe anti-israélien, une situation dans laquelle Israël est présumé coupable jusqu’à la preuve de son innocence. » Et que ceci était en partie dérivé de l’attitude de la France vis-à-vis des Etats-Unis. « C’est le premier Président depuis la Seconde Guerre mondiale qui n’aura pas l’attitude de de Gaulle considérant les Etats-Unis comme un concurrent ; ceci est un changement très réconfortant. »

Quant à l’islamophobie : « En termes de la grande bataille contre l’Islam radical, l’élection de Sarkozy est également un changement important. »

Au sujet de l’économie, Netanyahu a dit : « Sarkozy m’a raconté plus d’une fois ses plans et ses désirs sur ces questions. Lui et son peuple comprennent qu’ils ne peuvent pas aller contre le processus de la mondialisation. »

Contactez-nous !