Solidarité & progrès

Solidarité & progrès est un parti politique qui milite pour la paix par le développement économique mondial, contre le féodalisme financier et les idéologies du sol, du sang et de la race.

AccueilActualité
Brèves

Les conseils de Helga Zepp-LaRouche au chancelier Schröder

La rédaction
visites
815
commentaire

Du 1er au 3 décembre, le chancelier Gerhard Schröder effectuera une visite en Chine, accompagné d’une délégation d’industriels allemands d’une importance sans précédent. La Chine est actuellement le troisième importateur au monde de biens industriels allemands, après l’Union européenne et les Etats-Unis et avant le Japon. A noter que ce sera la deuxième visite du chancelier en moins de douze mois.

En vue de cet événement, Helga Zepp-LaRouche, présidente du Mouvement des Droits civiques-Solidarité, a rédigé un tract, sous le titre polémique : « L’Allemagne a besoin d’une réforme économique à la Deng Xiao Ping. » Elle démonte d’abord l’illusion d’une « reprise américaine », qui va se dissiper rapidement avec l’effondrement du marché immobilier et la perte de confiance dans l’administration Bush. Au lieu d’être otage de la bulle américaine, écrit Zepp-LaRouche, Berlin doit renforcer sa coopération industrielle et économique avec la Chine. Avec leurs 3,5 milliards d’habitants, la Chine, l’Inde et l’Asie du sud-est vont devenir le principal marché de biens industriels de qualité produits par l’Allemagne. En renouant avec la tradition de productivité et de projets industriels, l’Allemagne pourrait connaître des taux de croissance de 8% par an, ce qui résoudrait du même coup les problèmes de l’assurance médicale et des retraites.

Tout comme la Chine s’est libérée de la désastreuse « révolution culturelle » maoïste au début des années 80 pour devenir, en l’espace de 25 ans, une future puissance mondiale, l’Allemagne doit se libérer du paradigme post-industriel des trente dernières années, affirme Helga Zepp-LaRouche. Rejoignant la France dans une union productive, les deux pays pourraient lancer le type de projets nécessaires pour l’infrastructure européenne et celle du Pont terrestre eurasiatique.

Vous avez adoré cet article ? Rejoignez-nous !

La chronique du 27 juillet le monde
en devenir

Don rapide